Madagascar Tribune

Madagascar Tribune

CENIT au gouvernement - Un décret mais pas une lettre

Selon Fano Rakotondrazaka, porte parole de la CENIT, la Cour électorale spéciale (CES) a déjà officiellement rendu public la liste des candidats à la présidentielle et aucun retrait n'est en vertu de la loi, admissible. Autrement dit pour l'instant et jusqu'à ce que la CES ne sorte une autre liste, il y a 41 candidats. La CENIT fait comprendre que le temps presse car il faut trois semaines pour imprimer cette liste unique. Rappelons que l'impression du bulletin unique se fera en Afrique du Sud.

Omer, fais ton JOB !

Le Premier ministre Jean Omer Beriziky (Job) a donné hier à la presse l'explication de son absence au dernier Conseil des ministres : de son point de vue, Andry Rajoelina n'a plus qualité à convoquer une telle institution dans la mesure où, au regard de la loi, le Président de la transition (PT) est dans la situation d'un candidat devant démissionner de son poste. Si le PT ne veut pas démissionner, alors on devrait effectivement agir envers lui comme s'il était démissionnaire de facto.

Crise institutionnelle - Omer Beriziky et les chefs d'institution en conclave

L'appel du Premier ministre Omer Beriziky pour un conclave avec tous les chefs d'institution n'a pas été vain ; ce jeudi 30 mai, ils étaient tous présents à Mahazoarivo –le président du Conseil supérieur de Transition (CST), le président du Congrès de Transition, le président du Conseil de Réconciliation (FFM), le président du Conseil de suivi et de contrôle de la feuille de route (CSC) et le président du Conseil militaire de défense nationale (CMDN), des membres du Comité Ad-hoc du CST et des membres du (...) - Poli

Conjoncture - Omer Beriziky en mauvaise posture

Des membres du Congrès de la Transition (CT) ont demandé publiquement ce jeudi 30 mai à Tsimbazaza, la démission immédiate du Premier ministre de consensus. Ils ont accusé le Premier ministre de vouloir prendre la place du président de la Transition, chef de l'État parce qu'il n'a pas honoré le conseil des ministres de ce mercredi 29 mai dirigé par le président de la Transition à Iavoloha. De plus, le Premier ministre n'aurait pas pris ses responsabilités devant la menace d'invasion des criquets.

Boursiers Malagasy en Chine - La polémique ne paie pas les dettes

Ils ont choisi de continuer leurs études à l'étranger, plus précisément en Chine. Ils étaient été parmi les heureux attributaires d'une bourse d'étude, du moins les réguliers. Les chiffres diffèrent mais selon les estimations, ils seraient dans les environs de 290. Ces « ils », ce sont les boursiers malagasy en Chine. Une belle occasion qui au fil des mois s'est transformée en cadeau empoisonné. Actuellement les boursiers malagasy en Chine risquent de voir leur séjour d'étude interrompu.

Gouvernement de transition - Omer Beriziky veut s'imposer

Face à l'insécurité galopante, le Premier ministre, chef du Gouvernement d'Union Nationale et chef de l'Etat major mixte opérationnel (EMMONAT), a décidé de prendre ses responsabilités en convoquant les hauts-responsables de la sécurité nationale pour prendre des mesures drastiques dans le but d'éradiquer toutes formes d'atteinte à la sécurité publique dont la menace et les intimidations envers la population et tous les résidents à Madagascar.

Report des élections - Le gouvernement prendra-t-il position ?

Le Conseil de réconciliation (FFM), le Comité de suivi et de contrôle de la feuille de route (CSC), les ministères des forces armées et la Sécurité intérieure ainsi que le Secrétariat d'Etat à la Gendarmerie avaient déposé une demande de report de la date de l'élection du 24 juillet auprès de la CENI-T mais cette dernière, en assemblée générale extraordinaire, avait orienté les requérants vers la Cour électorale spéciale (CES) car il ne lui appartient pas de décider de l'opportunité d'un aménagement quelconque (...) -

Groupe Arcade - 35 ans de services dans le domaine éducatif

Le groupe éducatif Arcade a procédé samedi 25 mai dernier à Ambohimanambola à la cérémonie de remise de diplôme de licence à la promotion « santatra tambatra ». 75 étudiants issus de différentes filières entre ainsi dans la vie active professionnelle. À part les étudiants et leurs parents ainsi que les responsables de l'établissement, les ministres à savoir celui de l'enseignement supérieur et le ministre des travaux publics ont assisté à la cérémonie.

Meurtre en Suisse - La vie d'une Malgache brisée par un récidiviste

Le lundi 13 mai 2013, Marie Schluchter a été portée disparue ; deux jours plus tard elle a été retrouvée morte dans une forêt de la Glâne fribourgeoise, près de Payerne en Suisse. Un crime qui a suscité beaucoup d'émois. Le jour où la mère biologique de Marie a accepté l'adoption de sa fille par le pasteur Antoine Schluchter de L'Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) et une Malgache nommée Evelyne, personne n'avait pensé que 17 ans après, un tueur mettrait fin aux jours de la jeune fille.

Radavidson Andriamparany Benjamin - Pour le maintien des élections du 24 juillet

Le président du parti FFF (Firaisam-pirenena ho an'ny Fahafahana sy Fandrosoana), Radavidson Andriamparany Benjamin a donné son point de vue sur la situation du pays, durant la rencontre avec les membres de son parti dans les six arrondissements d'Antananarivo, samedi 25 mai dernier. En effet, ce politicien à la fois candidat à la présidentielle du 24 juillet a expliqué qu'il faut respecter les dates qui ont été décidées par la Cenit et les Nations Unies.

Dzoudzou le capricieux

Après lui avoir fait avaler des couleuvres pendant quatre ans, Dzoudzou a eu le toupet d'inviter le peuple malgache (qui crève déjà la dalle) à faire abstinence alimentaire samedi dernier. Je ne sais s'il y a eu des gens qui ont suivi cette recommandation fantasque. Pour ma part, je me suis empiffré toute la journée, de préférence dans des endroits bien publics, et j'ai constaté que nous étions nombreux à faire de la résistance pacifique, active et visible face au jeûne préconisé par Dzoudzou.

Élections ou pas le 24 juillet ? - Tout dépend des acteurs malgaches selon Leonidas Tezapsidis

L'ambassadeur de l'Union européenne et chef de Délégation de la Commission, Leonidas Tezapsidis, rassure et veut entretenir l'optimisme. Il a dit ce vendredi 24 mai à la presse que rien n'est encore perdu et que la communauté internationale et lui-même sont impatients d'apprendre la décision des « trois » candidats. « Il devrait y avoir une solution avec de la volonté politique », dit-il.