Nawaat

Nawaat

Reportage : À Sidi Bouzid, Ennahdha a du mal

Reportage : À Sidi Bouzid, Ennahdha a du mal

Le samedi 24 août 2013, le Front du salut national* et les 60 députés en retrait ont commencé la campagne “Erahil” (Le départ) pour appeler à la démission du gouvernement Laaridh et à la dissolution de l’Assemblée nationale constituante. Pendant une semaine, ils sillonneront la Tunisie pour un soutien populaire. Le même jour, nous étions à Sidi Bouzid, berceau de la révolution tunisienne. Nous cherchions le bureau régional d’Ennahdha. Chassé d’un endroit à un autre, le parti islamiste ose de moins en moins afficher ses enseignes et pancartes.