El Watan

El Watan

Alger : Les agresseurs encagoulés de la forêt de Bainem écroués

Le procureur près le tribunal de Bab El Oued (Alger) a placé jeudi dans l’après midi quatre jeunes personnes sous mandat de dépôt, apprend-on de sources judiciaires. Agées de 20 à 30 ans, elles sont accusées d’association de malfaiteurs, agression à l’arme blanche et vols. C’est suite à un dépôt de plainte de trois citoyens ayant fait l’objet d’agression et vol dans la forêt de Baïnem que cette bande de malfaiteurs a été mise hors d’état de nuire par la gendarmerie locale.

Accord d’association Algérie-UE: Vers le lancement de 4 nouveaux projets de jumelage

Quatre nouveaux projets de jumelage institutionnel   se rapportant à  différents secteurs seront concrétisés avant fin 2013  dans le cadre de   la deuxième phase du Programme d'appui à la mise en oeuvre de l'accord d'association   entre l'Algérie et l'Union européenne (P3A). Ces projets de coopération institutionnelle touchent les secteurs du commerce, de l'agriculture   et du développement rural, de la poste et des   technologies de l'information et de la communication (TIC) et celui  des transports, a indiqué le directeur   national du P3A, M.

Bouira : les patriotes dans la rue le 26 mars

Le mouvement de protestation entamé depuis plusieurs mois par les patriotes ne s’essouffle pas. Après le sit-in des délégués des communes et des daïras qui a eu lieu en février dernier devant le siège de la wilaya, c’est au tour de centaines de patriotes de revenir au même endroit pour un grand rassemblement le 26 mars prochain. «Nous allons revendiquer pacifiquement nos droits», insistent-ils. Cela fait près de six ans que les autorités militaires font la sourde oreille à leur égard.

Khenchela : un enseignant battu par deux élèves

B. M., 25 ans, enseignant de français au CEM Aïchaoui Bouzid,  75 km du chef-lieu de la wilaya de Khenchela, a été sauvagement agressé, hier matin, en classe par deux de ses élèves. Selon une source fiable, ces derniers se sont acharnés sur lui à coups de poing et de pied au motif qu’il leur a donné de mauvaises notes. Il n’a dû son salut qu’à l’intervention énergique des autres élèves. Le malheureux, sérieusement amoché, a été évacué en urgence à l’hôpital de Khenchela.                                          

Orangina : le propriétaire algérien accuse El Hachemi Djaâboub

Maâmar Djgaguen, propriétaire algérien d’Orangina, demande une enquête approfondie pour dévoiler «les graves dépassements» commis, d’après lui, par El Hachemi Djaâboub lorsqu’il était ministre du Commerce. La boisson au célèbre slogan «Secouez-moi» a deux propriétaires en Algérie, à savoir l’établissement Maâmar Djgaguen et la Compagnie française des produits Orangina (CFPO), et c’est l’ex-ministre qui en serait la cause, toujours d’après le propriétaire algérien. «Il est vraiment inconcevable qu’une seule marque ait deux propriétaires dans un même pays.

Les boulangers veulent une baguette à 15 DA

Les boulangers ont décidé de passer à l’action. Réunis mercredi à Oran en assemblée générale, ils ont crié leur colère devant «le double langage du ministre du Commerce, Mustapha Benbada, qui décide d’ouvrir le dialogue avec la corporation, mais déclare en même temps que l’augmentation du prix du pain n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement», s’insurge Maâmar Hentour, président du Comité national des boulangers. Les boulangers sont convaincus que l’offre de dialogue, initiée par le ministre, est une tentative pour gagner du temps et diviser la corporation.

Université Alger 2 (Beni Messous) : le spectre d’une année blanche plane

La détermination des étudiants des langues étrangères à la faculté de Beni Messous, université Alger 2, de poursuivre jusqu’au bout leur débrayage, si la valorisation de la licence LMD au niveau de la Fonction publique n’est pas acquise, n’écarte pas le spectre d’une année blanche. Après deux mois de grève, les étudiants des départements langues étrangères (allemand, russe, italien, et espagnol) menacent le service de rectorat de «rester plutôt chez eux mieux que de reprendre les cours pour avoir un diplôme non reconnu par la Fonction publique».

Affaire Islam Khoualed : les officiels algériens ont failli

Il ne voulait pas qu’on lui baisse le pantalon. C’est la seule et unique raison. Le champion algérien de voile, Islam Khoualed, détenu, depuis le 11 février dernier, à Agadir, au Maroc, qui vient tout juste d’avoir 15 ans, a été condamné, mardi, à une année de prison ferme pour «agression sexuelle» sur un enfant de 12 ans. Après la mise aux oubliettes des otages algériens à Gao, c’est au tour de ce jeune algérien Islam Khoualed.

Sétif : kidnapping d’une fillette

Une fillette de 10 ans a été kidnappée, mercredi à sa sortie d’école, par deux individus qui l’auraient conduite sous la menace d’un couteau, à la cité Yahiaoui (Tandja), l’un des plus grands quartiers populaires de la capitale des Hauts-Plateaux. Violentée et rouée de coups, la fillette a été retrouvée à Boussekine, une cité située à quelques encablures du domicile familial. Evacuée vers le service de chirurgie infantile de l’hôpital mère et enfant du CHU Saadna Abdenour de Sétif, où elle a été admise dans un mauvais état psychologique, la victime présentait beaucoup d’ecchymoses.

Air Algérie : des vols en promotion des villes du Sud vers le Nord

Air Algérie a annoncé, hier, le lancement d’une promotion de 50% de réduction sur ses vols au départ des principales villes du grand Sud algérien vers les villes du Nord. Les villes de départ concernées sont Tamanrasset, Illizi, Djanet, Timimoune, Adrar, Tindouf, Béchar, Ouargla, Ghardaïa et In Salah à destination d’Alger, Constantine et Oran, indique-t-on de même source. Cette promotion est valable du 24 mars au 15 avril pour des voyages allant jusqu’au 26 octobre 2013, précise la compagnie.  

Forum social mondial de Tunis : faible participation algérienne

Malgré l’actualité bouillonnante qui secoue la Tunisie depuis la chute du régime de Ben Ali, la capitale se prépare à accueillir une nouvelle édition du Forum social mondial du 26 au 30 mars prochains. Une forte affluence est attendue pour la première manifestation de ce genre en terre nord-africaine. «Nous attendons jusqu’à 70 000 participants et de nouveaux acteurs sociaux, explique Abderrahmane Hedhili, du Forum social maghrébin, l’un des principaux organisateurs.

La famille d’El Gueddafi a quitté l’Algérie

Les membres de la famille de l’ancien dirigeant libyen, Mouammar El Gueddafi, qui avaient trouvé refuge en Algérie en août 2011, ont quitté ce pays «depuis longtemps», a déclaré l’ambassadeur algérien en Libye, Abdelhamid Bouzaher, cité hier par l’agence libyenne Lana. «La famille d’El Gueddafi a quitté l’Algérie depuis longtemps et aucun membre (de la famille) ne se trouve actuellement sur ses territoires», a déclaré M. Bouzaher à la sortie d’un entretien avec le ministre libyen de la Jeunesse et du Sport, Abdel Salem Ghouila.

Sellal appelle à faire cesser les «exactions» dans le nord du Mali

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé mercredi à Nouakchott la communauté internationale à  faire cesser les «exactions» commises dans le nord du Mali, mettant en garde contre «d’éventuelles réactions d’ordre raciste et tribal». «Nous appelons la communauté internationale à intervenir pour mettre fin aux exactions commises» dans le Nord malien, voisin de l’Algérie, a-t-il lancé lors d’une réunion de la commission mixte Mauritanie-Algérie, au premier jour d’une visite qu’il a achevée hier.

Installations pétrolières : 5000 soldats en renfort

Un renfort de 5000 soldats de l’ANP a été transféré aux alentours des installations pétrolières dans le Sud. Des patrouilles militaires en pick-up surveillent les environs des bases et des entreprises d’hydrocarbures, une première depuis la levée de l’état d’urgence. Hier, des unités militaires ont installé des points de contrôle et de nouveaux barrages dans les alentours des puits de pétrole à El Borma, Hawdh El Hamra et Rod Ennos, dans la wilaya de Ouargla et à Hassi R’mel, appliquant un nouveau plan sécuritaire.

«La trisomie 21 n’est pas un handicap mental»

Le professeur Kessal nous donne des éclaircissements sur la trisomie 21. Il explique que le terme «mongolien» utilisé dans le langage polulaire algérien est inapproprié, puisqu’il il n’y a pas de correspondances morphologiques avec les habitants de Mongolie. La trisomie 21 est un handicap mental. FAUX. C’est une mutation chromosomique aboutissant à 47 chromosomes au lieu de 46, il s’agit d’un petit chromosome acrocentrique du groupe G (numéro 21). Elle nécessite une prise en charge particulière. VRAI.

Trisomique 21, et alors ?

Il rêve de devenir une star de la musique et a tout pour réussir. Fodil, 29 ans, combat à lui tout seul tous les préjugés de la société contre les trisomiques 21. Alors que la journée d’hier était consacrée à cette anomalie génétique – qui n’est pas une maladie – El Watan Week-end a partagé le quotidien d’un jeune homme exceptionnel. Fodil commence sa journée en prenant un café au lait. Il répond au téléphone, prend le bus, joue de la mandoline et de la flûte. Son quotidien ressemble peut-être au nôtre. Mais Fodil, 29 ans, n’est pas comme tous les jeunes de son âge.

Les petites mains de la lutte anticorruption

Sonatrach I, Sonatrach II, Khalifa... Les affaires de corruption défilent devant la justice. Si au sein de l’opinion générale, c’est un sentiment d’impuissance qui domine, sur le terrain, quelques militants des droits de l’homme tentent de mobiliser la société contre un «fléau» qui ruine le pays. Halim Feddal travaille dans le salon de son appartement de Chlef. Un petit bureau, tout juste assez grand pour y poser un ordinateur, une imprimante et un téléphone.

Chômeurs : le régime fantasme sur un scénario à la arouch

Ce qui guette assurément le mouvement des chômeurs, ce n’est pas l’essoufflement de ses militants. Mais l’arsenal de subterfuges que le système déploie pour faire imploser le Comité national. Petit manuel du clonage, de la diabolisation et du redressement. Ouargla, à la veille de la manifestation du 14 mars. Une dizaine de jeunes, des chômeurs, ont pris place sur les chaises installées dans la salle. Sur le mur, des affiches, déjà abîmées, des dernières législatives rappellent que l’on se trouve dans un local de TAJ, le parti de Amar Ghoul.