El Watan

El Watan

La famille Chekkal et les amalgames

Mohamed Bensadok, le jeune fidaï (âgé aujourd’hui de 82 ans) qui a abattu le  bachagha Ali Chekkal au stade de Colombes, à Paris, en 1957, avait fait  l’objet d’un portrait dans l’une de nos précédentes éditions. La publication de cet article a fait réagir la famille Chekkal,  dans l’ouest du pays, et  dont un des membres s’est déplacé à la rédaction pour, dit-il, apporter certains éclaircissements nécessaires  à l’écriture de l’histoire.

Nedjma Ooredoo confirme sa stratégie d’investissement

Nedjma Ooredoo a inauguré officiellement, le 21 novembre 2013, son nouveau siège régional à Oran, sis à la coopérative Ibn Sina, îlot n°137-Point du Jour, concrétisant ainsi sa politique d’investissement à long terme en Algérie et de  rapprochement de ses clients à travers les différentes régions du pays. La cérémonie d’inauguration officielle du nouveau siège régional s’est déroulée en présence du wali d’Oran, Abdelghani Zaâlane, du directeur général de Nedjma Ooredoo, Joseph Ged, ainsi que des cadres de l’entreprise et de nombreux représentants des médias.

La mouche de l’olive fait des ravages

Des oléiculteurs et des spécialistes affirment que d’autres maladies dévastatrices ont également engendré des dégâts sur l’olivier.  Les oliveraies des wilayas du nord du pays sont atteintes par la maladie de la mouche de l’olive, appelée dacus. Cette maladie cause des ravages sur la récolte et réduit le rendement. Les conditions climatiques ont été en défaveur de l’oléiculture cette année. Sécheresse, grêle et mouche de l’olive, trois facteurs dévastateurs se sont mêlés. La sécheresse ayant sévi durant des mois a favorisé la prolifération de cette mouche.

Les redresseurs du FLN toujours

Le Conseil d’Etat s’est-il déjugé en s’alignant cette fois-ci sur la décision de la chambre administrative de Bir Mourad Raïs qui a autorisé la réunion du CC du FLN du 29 août dernier ? Les avocats interrogés se montrent sceptiques. Ils attendent encore de connaître le contenu de la décision du Conseil d’Etat, prononcée jeudi dernier, pour l’analyser. Même si, dans la forme, estime l’avocat Nasreddine Lezzar, la décision du Conseil d’Etat n’a rien d’étrange : «J’ai bien lu les déclarations des uns et des autres.

Hausse des prix des fruits et légumes

En Algérie, il suffit juste de quelques gouttes de pluie pour que les prix des fruits et légumes s’envolent. Les consommateurs se trouvent ainsi pénalisés à chaque période hivernale. Si certains intervenants dans la chaîne du marché expliquent cette flambée par les dernières pluies qui ont freiné, selon eux, la récolte, pour l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et des experts le problème est ailleurs. Il est notamment dans l’absence de régulation des circuits commerciaux et d’une véritable stratégie agricole en Algérie.

Les nouveaux souscripteurs retiennent leur souffle

De nombreux Algériens vont connaître, à partir d’aujourd’hui, la suite donnée à leur demande d’acquisition d’un logement de type location-vente. L’Agence nationale du développement et de l’amélioration du logement (AADL) va communiquer de manière progressive et individuelle les résultats du traitement des demandes de souscription effectuées en septembre dernier. Tous les rejets seront motivés. Les recalés pourront déposer un recours. Tandis que les retenus vont devoir compléter leurs dossiers dès la réception de l’avis favorable.

- Est-ce que le phénomène de la violence contre les femmes est en recrudescence ?   Il faudrait une véritable enquête pour savoir ce qu’il en est réellement. De par notre petite expérience, en tant que militantes féministes, nous relevons qu’il y a toujours autant de femmes qui vivent dans la crainte d’être à nouveau tabassées. C’est là une chose qui peut arriver à n’importe laquelle d’entre nous. Les femmes victimes de violence sont issues aussi bien des milieux aisés que défavorisés. Elles sont universitaires, médecins, avocates, femmes de ménage ou femmes au foyer.

Quand la loi consacre l’inégalité

La violence à l’égard des femmes se nourrit également de textes de loi dont l’esprit et parfois la lettre complaisent aux pesanteurs et résistances sociales et culturelles. Deux gifles et trois coups de pied dans le ventre. Hassina les a comptés. Au détour d’une mauvaise conversation, elle s’est fait tirer par les cheveux et traîner de la cuisine jusqu’au salon. Bousculée, injuriée et menacée en présence de ses deux enfants, Hassina, 35 ans, en parle avec une colère sourde.

Ces Algériennes qui souffrent en silence

Ce samedi matin, il fait sacrément frisquet à Alger. De gros nuages menaçants maculent le firmament.  Mais les humeurs de la météo n’ont pas empêché des dizaines de citoyennes et de citoyens, militants pour l’essentiel dans diverses associations féminines, de faire le déplacement au parc zoologique de Ben Aknoun pour prendre part à une randonnée pédestre un peu spéciale. Une randonnée placée sous le signe de la féminité, avec en toile de fond la dénonciation des violences faites aux femmes. Les organisatrices se sont donné rendez-vous dès 9h devant le Village africain.

Pourquoi tant de violences contre les femmes ?

Les femmes subissent l’hostilité et l’agressivité de l’environnement dès qu’elles mettent le pied dehors.   Sur mes gardes, toujours.» A peine sortie de chez elle, le matin, Feriel se sent oppressée, «harcelée» de toutes parts. «Il y a évidemment les regards insistants, lubriques ou méprisants. Les ‘Allah ibarek’ et autres remarques déplacées, sans oublier les propos obscènes et autres indécences», relate la jeune fille, qui se décrit pourtant comme «quelconque». «Il est clair que c’est ‘soft’ comparativement aux autres types d’agression.

Sellal : Les visites de terrain n'ont rien

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé  lors de sa visite samedi à Relizane que les visites de terrain effectuées par  le gouvernement dans les wilayas du pays "n'ont rien à voir avec une quelconque  campagne électorale comme certains le prétendent", assurant que le gouvernement  poursuit son action pour rattraper le retard dans la réalisation du programme  de développement.  "Les visites de terrain effectuées par le gouvernement dans les wilaya  du pays n'ont rien à voir avec une quelconque campagne électorale.

Accidents de circulation

Cinq personnes ont trouvé la mort et une quinzaine d’autres ont été blessées dans trois accidents de circulation survenus ce samedi 23 novembre dans la wilaya de Bouira.   Samedi, aux environs de 10h, sur l’autoroute est-ouest dans la commune d’Ain Turk, 10 km à l’ouest de la ville de Bouira, une voiture a fini sa course dans un ravin. Bilan : 04 personnes issues d’une même famille dont un homme, un enfant et deux femmes, mortes sur le coup et deux autres grievement blessées.

Tamanrasset : Un entrepreneur tué par balle

Un entrepreneur de bâtiment et travaux publics, âgé de 44 ans a été tué par balles, ce samedi vers 1h du matin, par un groupe armé de kalachnikov et d’armes blanches, à In Guezzam, a indiqué une source bien informée.  La victime, Bensassi Mohamed, a été lâchement assassinée alors qu'il se trouvait en compagnie de ses quatre colocataires, à l’intérieur de sa demeure, située à la cité 600 logements dans la ville de In-Guezzam, à 450 km au sud de Tamanrasset. Selon des informations recueillies auprès de ses proches, le groupe armé, dont le nombre n’est pas encore connu, a « envoyé plusie

Un étudiant algérien tué par les rebelles Houthistes au Yémen

Un jeune Algérien, Machroum Ahmed, 27 ans, originaire de Tébessa, a été tué aujourd’hui par les rebelles Houthistes, dans la région de Saâda, à l’extrême nord du Yémen, apprend-on de sources concordantes.     Celles-ci ajoutent que le jeune Algérien, marié et père d’un enfant, était avec une dizaine de personnes qui trouveront la mort elles aussi, lors d’une attaque aux lance-roquettes, alors qu’il rejoignait l’institut El Hadith où il étudiait les sciences islamiques.  C’est le deuxième étudiant algérien qui est tué au cours de ce mois de novembre par les Houthistes.

On vous le dit

-L’Etat va faciliter le déplacement des supporters au Brésil Le ministre des Transports, Amar Ghoul, qui était en déplacement dans la wilaya de Tizi Ouzou dans le cadre de ses activités partisanes à la tête du TAJ (Tajamouâa Amel Al Jazaïr) (rassemblement de l’espoir d’Algérie), a souligné que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour faciliter le déplacement des supporters nationaux au Brésil durant la coupe du monde pour soutenir l’équipe nationale.

Centrafrique : plus de 5000 enfants enrôlés dans des milices

Le représentant de l’agence des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en République centrafricaine, Souleymane Diabate, a déclaré hier à Genève que plus de 5000 enfants ont été enrôlés dans des milices combattant en République centrafricaine. «Grosso modo, on parle aujourd’hui de 5000 à 6000 enfants, ce qui représente un quasi-doublement de notre estimation précédente, qui était de 3500 enfants», a déclaré M. Diabate. L’agence des Nations unies pour l’enfance a régulièrement dénoncé l’enrôlement d’enfants dans les rangs des groupes armés de ce pays dévasté par la guerre civile.

trafic d'êtres humains : des femmes retenues durant plus de 30 ans libérées

Trois femmes, affirmant avoir été retenues contre leur gré pendant plus de 30 ans dans une maison à Londres, ont été libérées, a annoncé jeudi la police britannique. Les trois femmes sont une Malaisienne (69 ans), une Irlandaise (57 ans) et une Britannique de 30 ans, selon la police alertée par une association de  lutte contre l’esclavage et les mariages forcés. Les suspects sont un homme et une femme, âgés tous deux de 67 ans. «Toutes les trois étaient extrêmement traumatisées et ont été emmenées dans un endroit sûr où elles se trouvent toujours», selon un communiqué de la police.