mis à jour le

Hamac by YLegrand via Flickr CC
Hamac by YLegrand via Flickr CC

En Côte d'Ivoire, il est temps de se reposer

Le fait de ne pas prendre de congé ne devrait plus être un titre de gloire pour les Ivoiriens. L'occasion pour l'éditoraliste Venance Konan de faire un éloge du repos réparateur.

En vérité, en vérité! Jeudi dernier, je dînais avec un ami qui est le pivot d’un grand ministère.

Je lui dis que je me sentais bien fatigué ces jours-ci, et que je réalisais que je n’avais pas pris de vacances depuis six ans.

Lorsque je finis de parler, cet ami me dit ceci:

«Ce qui m’épate chez les Ivoiriens, c’est qu’ils considèrent comme un titre de gloire le fait de ne pas prendre de congé, de ne pas se reposer...

Ils sont tout fiers de dire:

«Tu vas en vacances? Toi, tu as de la chance. Moi, ça fait dix ans que je n’ai pas pris de vacances

Et pourtant, personne ne peut empêcher qui que ce soit de prendre des vacances.

De la nécessité de se reposer

C’est un droit et même une nécessité de se reposer de temps en temps, quand on travaille. C’est celui qui ne fout rien qui peut ne pas prendre de vacances. Les gens se targuent de ne pas en prendre; et au bout d’un moment, tu les vois fatigués, vidés, obligés de tricher avec le travail.

Ils viennent au boulot à 11 heures pour repartir à 16 heures, alors que personne ne les empêche de prendre des vacances ou de se reposer le week-end.

Il y a ceux qui ne veulent pas prendre de vacances, parce qu’ils se croient tellement indispensables qu’ils craignent que, en leur absence, leur entreprise ou la Côte d’Ivoire s’arrête de tourner; et il y a ceux qui ne veulent pas prendre de vacances pour toucher de l’argent.

Moi, chaque année, je prends mes vacances, et, malgré ce que ça me coûte, je sors du pays pour qu’on ne m’embête pas et que je puisse me reposer vraiment.

Et quand je reviens, je constate que la Côte d’Ivoire a très bien fonctionné sans moi. Les samedis, j'éteins mes téléphones et je file à Bassam, Assinie ou tout autre endroit tranquille avec ma famille.

Prendre des vacances, ce n'est pas jouer au blanc

Quand tu dis cela aux gens, ils pensent que c’est du luxe ou c’est jouer au blanc. Eh! bien, l’argent que vous ne dépensez pas pour aller vous reposer comme il faut, c’est ce que vous dépenserez plus tard pour soigner vos palu, hypertensions et diabètes. En vérité, en vérité!

Lorsque mon ami eut fini de parler, il me revint en mémoire cette histoire que j’avais vécue à Abengourou (est de la Côte d'Ivoire), en 1999, lorsque le président Bédié était en visite dans cette ville.

Chaque fois qu’un président de la République va dans une localité à l’intérieur du pays, c’est la fête pour tous ceux qui l’accompagnent et qui ont des frais de mission, à savoir agents de sécurité, chauffeurs, membres des cabinets présidentiels et ministériels, journalistes, etc.

Et les filles de joie le savent si bien qu’elles font le déplacement depuis Abidjan pour aller chercher leur part de ces frais de mission. Donc, en 1999, lorsque Bédié se rendit à Abengourou, le soir, nous nous retrouvâmes pour aller en boîte de nuit.

Il y avait avec nous un Français qui travaillait à la présidence. Il rejeta notre invitation à sortir, au motif qu’il devait se lever tôt le lendemain car il devait précéder le président à Agnibilékrou. 

Nous insistâmes, lui fîmes miroiter toutes les belles rencontres qu’il ferait, rien n’y fit. Il voulait aller se reposer. Pour couper court, il nous dit:

«Moi, quand je suis en mission, ce qui compte, c’est ma mission. Et quand je termine, je prends ma femme et mes enfants et nous allons à Assinie.»

Lorsqu’il eut dit cela, et qu’il fut parti, nous nous regardâmes et l’un de nous dit:

«Il veut dire quoi même ? Que c’est lui seul qui aime le travail ou quoi ?» 

Se mettre au vert

Nous allâmes donc en boîte, et le lendemain, durant le meeting du président à Agnibilékrou, nous passâmes tout notre temps à lutter contre le sommeil.

Alors, en vérité, en vérité je vous le dis! Nous sommes samedi.

Eteignez vos téléphones et filez-vous reposer quelque part.

En vérité, en vérité, je vous le dis, le corps est rancunier. Il vous fait payer cher tout ce que vous lui faites endurer.

Venance Konan (Fraternité Matin)

 

A lire aussi

Les Ivoiriens doivent se réconcilier avec leur histoire

Henri Konan Bédié, le trublion de la politique ivoirienne

Alpha Blondy: «Les ivoiriens ne sont pas murs pour la démocratie»

En Côte d'Ivoire, la paix passe par la chanson

Côte d'Ivoire: la réconciliation est-elle possible?

Venance Konan

Venance Konan. Ecrivain et journaliste ivoirien. Il a notamment publié le roman Les Prisonniers de la haine.

Ses derniers articles: Les pro-Gbagbo ne démordent pas  Comment en finir avec les prédateurs  Les conditions de l'émergence 

Abidjan

AFP

Côte d'Ivoire: fin des 8e jeux de la Francophonie

Côte d'Ivoire: fin des 8e jeux de la Francophonie

AFP

Côte d'Ivoire: tirs

Côte d'Ivoire: tirs

AFP

Côte d'Ivoire: 7 morts

Côte d'Ivoire: 7 morts

Bassam

AFP

Côte d'Ivoire: des centaines de bénévoles nettoient la plage de Bassam

Côte d'Ivoire: des centaines de bénévoles nettoient la plage de Bassam

AFP

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: deux soldats jugés pour l'attaque terroriste de Grand Bassam

AFP

Attaques de Grand Bassam et Ouagadougou: dix personnes arrêtées depuis mai

Attaques de Grand Bassam et Ouagadougou: dix personnes arrêtées depuis mai

congé

AFP

Malade, le président du Nigeria sous pression de se mettre en congé du pouvoir

Malade, le président du Nigeria sous pression de se mettre en congé du pouvoir

[email protected] (Author Name)

Tunisie : Ouverture des guichets des banques durant le congé de l'Aid El Fitr

Tunisie : Ouverture des guichets des banques durant le congé de l'Aid El Fitr

[email protected] (Author Name)

Tunisie : 4 jours de congé pour l'Aïd El Fitr

Tunisie : 4 jours de congé pour l'Aïd El Fitr