SlateAfrique

mis à jour le

Zimbabwe - Mugabe veut donner les capitaux étrangers aux noirs (VIDEO)

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, n’en est plus à son
coup d’essai. Néanmoins, ses dernières déclarations ont laissé pantois de
nombreux commentateurs.

Lors du congrès de son parti, le Zanu PF (Union nationale africaine du Zimbabwe - Front
patriotique), Robert Mugabe a fait une proposition des moins consensuelles. Il
a annoncé sans détour que les entreprises installées au Zimbabwe et aux mains d’étrangers
devraient bientôt céder 100% de leur capital à des Zimbabwéens noirs.

«J'ai dit au ministre des Mines que je crois
maintenant que 51%, ça va comme ça. Passons à 100%!
» a ainsi déclaré Robert
Mugabe selon l’AFP
, faisant ainsi référence à la loi dite d’«indigénisation»
lancée, il y a deux ans.

Cette loi prévoit en
effet pour le moment que 51% des parts des compagnies étrangères soient cédées
à des noirs du Zimbabwe, afin de lutter contre les inégalités entre Noirs et
Blancs
.

«Si vous ne voulez pas suivre les règles,
allez-vous en!
» a-t-il déclaré
à l’égard des investisseurs étrangers. «Oui, amenez votre propre capital, vous
pourrez faire des affaires, mais la terre est à nous
». Une manière
paradoxale d’éluder une question déterminante, selon l’AFP: en effet,
comment espérer faire venir des investisseurs au Zimbabwe si ces derniers doivent céder leurs activités, une fois installés?

Selon la BBC, ces déclarations interviennent
toutefois à un moment crucial dans la vie politique zimbabwéenne. Un référendum
sur une nouvelle Constitution, suivi par des élections nationales sont en effet
prévus au début de l’année 2013. Coup de bluff de Mugabe? Affaire à suivre. 

Vu sur Youtube et lu sur BBC, AFPA lire aussiTribune: Mugabe fait aussi de bonnes choses au ZimbabweHeidi Holland, la femme qui avait pu entrer dans le cerveau de MugabeTout sur la moustache de MugabeLes cinq hommes (trop) forts du Zimbabwe