SlateAfrique

mis à jour le

Pourquoi si peu d'Africaines au concours Miss France

Voilà le reproche exprimé par Louis-Georges Tin, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France) et Fred Royer, journaliste et créateur de l’élection Miss Black France sur le site Slate.fr. 

«Alerte enlèvement!», ironisent les deux auteurs, avant d’ajouter:

«Samedi soir, plusieurs millions de personnes ont disparu de France. Ce que certains partis extrémistes appellent de leurs vœux depuis des décennies, TF1 l’a réussi: lors de l’élection Miss France, les Français d’origine africaine étaient totalement absents.»

Selon les deux auteurs, cette grand-messe annuelle montre une nouvelle fois que les organisateurs et diffuseurs sont «bloqués dans une France d’avant, celle des années 60», celle qui a précédé la grande vague d’immigration.

Les seules candidates métissées viennent d’Outre-Mer, ce qui fait dire aux deux auteurs que le monde qui gravite autour de l’organisation de cet évènement, vit dans un monde «désuet».

«Les noirs ne peuvent apparemment venir que des départements tellement exotiques d’Outre-Mer», s’offusque les deux auteurs, avant de s’interroger sur l’unique candidate maghrébine, vite éliminée.  

Le concours de Miss France ne serait donc pas représentatif de la population française en 2012, pour eux.

«Il s’agit d’une véritable négation de l’existence des Français d’origine africaine, qui disparaissent le temps d’une soirée de notre territoire», jugent-ils.

Lu sur Slate.fr

 

A lire aussi

Miss Black France, du militantisme esthétique

Rokhaya Diallo, nouvelle bête noire des racistes

A Bordeaux, les Africaines prennent le pouvoir

Les femmes noires plus boulimiques que les blanches?