SlateAfrique

mis à jour le

Sahel - Ces familles d'otages qui parlent aux djihadistes (VIDEO)

C’est une vidéo qui fait beaucoup parler d’elle: le
frère d’un des otages enlevés par al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) est sorti du
silence le 8 décembre.

Clément Legrand, le frère de Pierre Legrand enlevé le 16
septembre 2010 à Arlit (Niger), a en effet adressé une vidéo au site
mauritanien Sahara Média (souvent utilisé par Aqmi), dans laquelle il exhorte
les ravisseurs à entamer un véritable dialogue pour débloquer une situation qu’il
juge insupportable.

«Si nous choisissons aujourd’hui de nous adresser à vous
c’est que nous ne comprenons pas pourquoi tout est bloqué
» explique ainsi le jeune homme, en s’adressant
directement à Abou Zaid, l’un des principaux chefs d’Aqmi (al-Qaida au Maghreb
Islamique).

«Nous tenons à vous dire que nous, les
familles, faisons tout notre possible auprès du gouvernement, des entreprises,
mais aussi des Français pour que soit déclenchée une réelle négociation
»
indique Clément Legrand. En filigrane, la vidéo est «une critique ouverte des méthodes de négociations adoptées par les
autorités
» selon le site Le Journal du Mali.

Tournée le 24
novembre dans la plus grande discrétion, cette vidéo semble avoir semé le
trouble au sein des familles des otages: sur les sept otages français
retenus au Sahel, seules les familles de trois d’entre eux «étaient d'accord pour envoyer cette vidéo»
souligne le quotidien Ouest France.

Pascal Lupart,
président du comité de soutien à Pierre Lazarevic et Philippe Verdon enlevés au Mali en novembre 2011, estime ainsi que «si
on (
les familles ndlr) a quelqu'un à
interpeller, je ne pense pas que ce soient les ravisseur
s».

Même son de cloche
du côté des autorités hexagonales. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a
ainsi répété que «les familles devaient
compter sur la détermination de l'ensemble du gouvernement
».   

Vu sur You Tube et lu sur Le Journal du Mali, Ouest FranceA lire aussiCinq parallèles entre le Mali et l'AfghanistanPourquoi Aqmi adore les médias mauritaniensRéconcilier les Maliens, un travail titanesqueRazzy Hammadi, le député français qui a le Mali dans la peau