SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - Le documentaire qui brise le tabou des mères célibataires (VIDEO)

Etre mère célibataire au Maroc, ou être né «naturel»,
c’est-à-dire, né hors mariage, est particulièrement mal vu. Et pour cause, le
sujet est encore tabou.

Deborah Perkin, réalisatrice et productrice anglaise, a
réalisé un documentaire intitulé Bastards: sex and single mothers in Morocco,
qui «aborde les grandes questions
sociales à travers de petites histoires humaines
», selon ses propres termes
relayés sur le site Yabiladi.

L’idée lui est venue lors d’un voyage touristique au Maroc,
où elle a trouvé les femmes beaucoup plus curieuses et visibles que dans d’autres
pays musulmans, explique-t-elle. Depuis, elle dit entretenir «une passion pour le Maroc et son
peuple, qui [l]’a conduite à tout mettre en œuvre pour réaliser ce documentaire
».

Le regard qu’elle porte sur la société marocaine s’appuie
sur un constat simple: chaque année, 6.500 bébés sont abandonnés et les
mères célibataires sont isolées, délaissées par les lois et exclues de la
société
. Parfois, même les femmes violées sont rejetées par leurs familles.

Pour réaliser son film, Beborah Perkin s’est
installée avec son équipe dans un bidonville de Casablanca durant deux mois.
Elle a aussi rencontré un enfant illégitime, qui, devenu étudiant en droit, «exprime la frustration qu’il a ressentie
toute sa vie pour ne pas avoir été reconnu par son père
» indique Yabiladi.

Ce projet, aussi important qu’il puisse être pour Deborah
Perkin, ne peut toutefois pas être finalisé à ce jour: il manque à son
équipe 10.000 euros pour pouvoir le terminer. Elle lance donc, à travers
le site yabiladi, un appel à la générosité.  

Lu sur YabiladiA lire aussiPetit lexique des idées reçues sur le MarocLes étudiants africains, victimes du racisme ordinaire au MarocLes islamistes marocains ont-ils tenu leurs promesses?«Midnight Express» à Tanger