SlateAfrique

mis à jour le

Comment le Sommet Africités 2012 veut répondre à l'urbanisation rapide du continent

La capitale du Sénégal, Dakar, accueille du 4 au 8 décembre 2012 la 6ème édition du Sommet Africités à Dakar.

Ce sommet réunit tous les trois ans, les principaux décideurs politiques, économiques, sociaux et culturels des villes et collectivités territoriales d'Afrique pour répondre aux défis du continent.

La ville de Dakar a mis les petits plats dans les grands pour être à la hauteur de l'événement: 

«Le choix de Dakar, promue rendez-vous de l'Afrique des peuples, apparaît comme un témoignage d’amitié et de fraternité, en même temps qu’il confirme que notre ville reste plus que jamais une terre d’ouverture et d’hospitalité. Sous ce rapport, le choix de Dakar nous met en face du défi de tenir cette grande rencontre panafricaine dans les meilleures conditions possibles», explique Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar dans le site sénégalais Leral

Durant ces cinq jours, 5.000 participants internationaux, dont 1.500 élus locaux venus des quatre coins du continent vont échanger leurs points de vue et chercher des solutions à l’heure où les populations africaines habitent de plus en plus les villes:

«Construire l'Afrique à partir de ses territoires: quels défis pour les collectivités locales?», tel est le thème du sommet.

Et pour cause, rien que dans la capitale sénégalaise, on compte 3,2 millions d'habitants et la densité démographique est de 6.000 habitants au km2. Une densité comparable à celle de New York ou encore de Sao Paulo au Brésil. 

En outre, les populations urbaines (plus de 200 millions d’Africains habitent désormais dans des villes) sont appelées à doubler au cours des vingt prochaines années.

La décentralisation, l’économie verte et l’émergence de nouveaux partenaires commerciaux seront également des axes de réflexion sur lesquels les participants vont échanger, ajoute RFI

Lu sur Leral et RFI

A lire aussi

Le Sénégal est-il encore un pays francophone?

Sénégal: comment sortir de l'inconscience écologique

Ce que peut changer le sommet de la Francophonie

En Afrique, la francophonie perd son latin