SlateAfrique

mis à jour le

DSK pourrait verser 6 millions de dollars à Nafissatou Diallo

Bientôt la fin du feuilleton DSK-Diallo? Vraisemblablement on s’achemine vers la fin de l’un des épisodes politico-judiciaires les plus médiatisés et qui a entrainé la chute de l’un des hommes les plus puissants au monde en la personne de l'ex-directeur du Fonds Monétaire International (FMI).

D'après des informations parues dans le New York Times du 29 novembre 2012, un arrangement à l’amiable avait été trouvé entre Nafissatou Diallo et Dominique Strauss-Kahn pour mettre un terme à la procédure civile engagée par la femme de chambre, qui l’accusait d’agression sexuelle.

Le journal révèle que les deux parties sont finalement parvenues à un accord financier au titre de dommages et intérêts réclamés par la partie civile en août 2011. Même si l’arrangement en question n’a pas encore été signé, Le Monde révèle en exclusivité que le montant de cet accord se chiffrerait à 6 millions de dollars (environ 4,64 millions d'euros).

«Il devrait donc, comme il l'a expliqué à ses proches, contracter un emprunt bancaire de 3 millions de dollars. Son épouse Anne Sinclair, dont il vit séparé depuis cet été, devrait par ailleurs lui prêter les 3 millions de dollars restant», écrit Le Monde.

Les deux parties devront se présenter en début décembre devant le juge Douglas McKeon, chargé de la procédure civile devant le tribunal du Bronx, où habite l’accusatrice de l'ex-patron du FMI. Le juge Mc Keon a affirmé pour sa part qu’il «pourrait y avoir une session au tribunal dès la semaine prochaine (ndlr : début décembre 2012)».

Nafissatou Diallo avait porté plainte au civil contre DSK le 8 août 2011, en parallèle à la procédure pénale engagée le 14 mai 2011, date de l'agression sexuelle supposée dans la suite du Sofitel occupée par le patron du FMI. 

Pour l’heure, ni pour les avocats de Nafissatou Diallo ni ceux de Dominique Strauss-Kahn n’ont confirmé ou infirmé l’information. Si toutefois, l’accord est confirmé ce sera le début de la fin du cauchemar pour DSK. Une sale affaire qui l’a contraint à démissionner de son poste de président du FMI le 18 mai 2011 et qui a brusquement mis fin à ses ambitions politiques en vue de la présidentielle française d'avril 2012.

Lu sur New York Times, Le Monde


A lire aussi

Que devient Nafissatou Diallo?

Affaire DSK: «What’s Love Got to Do with It?»

Et si Nafissatou avait été blonde aux yeux bleus

Nafissatou Diallo et les mystères de sa famille