SlateAfrique

mis à jour le

Burkina Faso - Les boulangers ne gagnent plus leur pain

Difficile de trouver du pain au Burkina Faso ces jours-ci. Les boulangers burkinabès sont depuis le 28 novembre en grève, rapporte le quotidien malien Le Pays. Et ils comptent poursuivre leur interruption du travail jusqu’au 1er décembre. 

«L’ouverture des négociations sur la convention collective, l’augmentation des salaires de 75% pour toutes les catégories, le respect de tous les protocoles d’accord signés par des employeurs de boulangeries, l’exécution de toutes les décisions de justice concernant des conflits dans les boulangeries…», telles sont les revendications des mitrons.

Déterminés ils ont même lancé un ultimatum si leurs requêtes ne trouvent pas d’échos dans les 72h:

«Ils se réservent le droit d’utiliser d’autres moyens pour faire aboutir leur plateforme minimale», a indiqué Konomba Traoré, secrétaire général de la Fédération national des boulangers et pâtissiers du Burkina Faso.

Car selon les fourniers, leurs conditions de vie se sont détériorées depuis plus de 30 ans, rapporte Le Pays.

 «Dans certaines boulangeries et pâtisseries de Ouagadougou, les travailleurs sont traités comme des esclaves. Par exemple, certains employeurs frappent leurs salariés et d’autres payent en dessous du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti)… et dans les provinces, la situation n’est pas meilleure», ont déclaré les grévistes.

Déjà en juillet dernier, le pain se faisait rare au Burkina Faso, les boulangers étaient en grève pour les mêmes motifs, se souvient le site burkinabè Le Faso

Lu sur Le Pays et Le Faso

A lire aussi

Burkina Faso: Quand Ouaga la puissante écrase Bobo la douce

Burkina Faso: Et si la chenille était la solution à la crise alimentaire

La farine qui sauve des vies

Le Burkina, paradis des (patrons des) ONG