SlateAfrique

mis à jour le

Fin d'interdiction pour Al Jazeera au Maroc

Al Jazeera, la chaîne interdite sera bientôt de retour au Maroc. Les bureaux de la chaine qatarie y étaient fermés depuis 2 ans à cause d’une série de reportages dommageables à l’image du royaume chérifien.

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a annoncé le 19 novembre 2012 que le gouvernement marocain a donné son accord de principe pour l’accréditation de plusieurs chaines de télévisions étrangères qui veulent s’implanter dans le pays, notamment Al Jazeera, rapporte Yabiladi.

En octobre 2010, la chaîne qatarie, appartenant à l’émir Hamad ben Khalifa Al Thani, avait été avait été contraint de fermer ses bureaux à Rabat. Ses journalistes qui exerçaient au Maroc s’étaient alors vus retirer leurs accréditations.

Le ministère de la Communication, en fonction à l’époque, avait expliqué que cette suspension faisait «suite à de multiples manquements aux règles du journalisme sérieux et responsable», notamment sur les sujets relatifs au conflit du Sahara.

«L'image du Maroc est systématiquement écornée par le refus de l'objectivité et de l'impartialité», justifiait alors Khalid Naciri, l’ex-ministre de la Communication.

Malgré les démentis de la chaîne qatarie, le gouvernement marocain avait campé sur ses positions. Des pressions ont été exercées sur le royaume chérifien pour le faire revenir à la raison. 

Le 22 octobre 2012, Human Rights Watch (HRW) est monté au créneau pour déplorer le manque de liberté de presse.

«Un pays qui respecte la liberté d’expression ne devrait pas (…) fermer  certains bureaux de médias d’information parce qu’il n’apprécie pas leur couverture», a dénoncé Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HRW. 

Aujourd’hui, outre Al Jazeera, les deux chaines d’informations britanniques Sky News et BBC devraient également avoir leurs représentations au Maroc, en plus d’une chaîne turque dont le nom n’a pas été précisé par le ministère de la Communication.

Lu sur Yabiladi

A lire aussi

Le Maroc dans la nasse du Qatar

Le règne sans partage d'Al Jazeera

Al-Jazeera: une objectivité mise en cause