SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Karim Wade veut mouiller le président Macky Sall

Déballage contre déballage. Le fils de l’ex-président du Sénégal ne compte pas se laisser faire. Traqué par la justice sénégalaise dans l’affaire des biens mal acquis, Karim Wade, qui faisait face aux enquêteurs de la gendarmerie nationale le 15 novembre 2012, a cité Macky Sall, président du Sénégal, comme faisant partie des privilégiés qui a eu à bénéficier des services de son jet privé, rapporte Seninfos.

Les investigations de la Section de recherches de la gendarmerie ont révélé que le jet privé qui servait, entre autres, aux déplacements du fils du président Abdoulaye Wade a coûté près de 12 milliards de francs CFA (environ 18,29 millions d’euros) au contribuable sénégalais.

Interrogé au mois de juillet 2012, le «ministre du ciel et de la terre», sobriquet attribué par la presse sénégalaise, avait souligné que l’avion dont il était question lui avait été prêté par son «ami», l’homme d’affaires Abbas Jaber, avec lequel il se serait embrouillé par la suite.

Mais il a reconnaît l’existence d’un contrat avec la société Dalta, chargée de la gestion du jet privé. Un Falcon 50, pris en location par l’Etat du Sénégal, sur la base d’un contrat leasing (contre bail).

Karim Wade ne s’est pas laissé démonter par les gendarmes. Il a soutenu que l'avion a parfois été mobilisé pour le déplacement de chefs d'Etat dont Macky Sall qui, s'en est servi une fois pour un déplacement. Il a expliqué aux enquêteurs que son père, Abdoulaye Wade puisait dans la caisse noire de la présidence pour régler les factures de la location du jet privé.

Seninfos précise que les enquêteurs procèdent à des recoupements pour vérifier la véracité du récit de Karim Wade, car à en croire le site plusieurs zones d’ombres existent dans ce contrat.

Des convocations ont été lancées pour auditionner les personnes impliquées dans cette affaire. L’homme d’affaires Abas Jaber, absent du territoire national, devra répondre à une convocation de la gendarmerie. Alors que Karim Wade fera à nouveau face aux enquêteurs le 22 novembre 2012.

Lu sur Seninfos.

A lire aussi

Quand Karim Wade contre-attaque

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir

Sénégal: une opération mains propres qui inquiète l'ex-président Wade