SlateAfrique

mis à jour le

Libye: assassinat du chef de la sécurité de Benghazi


Un policier libyen  sur les lieux d'un attentat à Benghazi AFP/Archives Abdullah Douma

Le chef de la sécurité de Benghazi, Fradj al-Dersi, a été assassiné mardi soir par des inconnus dans cette ville de l'est libyen, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité.

"Des inconnus à bord d'une voiture ont tiré sur M. al-Dersi qui était devant chez lui. Il a été touché de trois balles", a indiqué ce responsable sous couvert de l'anonymat.

"Il a été emmené en urgence au centre médical de Benghazi où il est décédé peu après son arrivée", a-t-il ajouté.

M. Dersi a été nommé à son poste quelques semaines après l'attaque contre l'ambassade américaine, le 11 septembre dernier, qui avait coûté la vie à l'ambassadeur des Etats-Unis Chris Stevens et à trois autres américains.

Il avait occupé des postes de responsabilité sous le régime de Mouammar Kadhafi, dont celui de chef de l'organe de lutte contre la drogue, avant de rejoindre la rébellion contre l'ancien dictateur, dès ses débuts en février 2011.

Cet assassinat s'ajoute à plusieurs autres perpétrées dans l'est du pays et visant des officiers de la police ou de l'armée, notamment parmi ceux ayant servi sous le régime de Mouammar Kadhafi.

Ces attaques sont généralement attribuées aux islamistes radicaux, qui tenteraient de se venger de leurs anciens bourreaux après avoir été victimes d'une répression sévère sous Kadhafi.