SlateAfrique

mis à jour le

RDC - Le M23 aux portes de Goma, les habitants paniquent

Que se passe-t-il
dans les faubourgs de Goma?  Selon Radio
Okapi
, les combats ont repris dimanche 18 novembre sur la ligne de front
dans le groupement de Kibati, situé à 17 kilomètres de Goma, dans la province
du Nord-Kivu.

Du
centre-ville de Goma, des tirs d’armes lourdes étaient audibles dans la journée. Ce qui a
rapidement semé un vent de panique dans la ville «où les habitants redoutaient déjà les infiltrations des combattants du
M23.
»

Selon le
blog Africamix
, le M23 serait vraisemblablement aux portes de Goma, à moins de
trois kilomètres de l’aéroport.

Des
militaires de l’armée régulière quittent Kibati. Beaucoup ont été aperçus à
Munigi, à 7 kilomètres de la ville de Goma. Ce qui augmente la frayeur des
habitants.

«Nous sommes enfermés
dans nos maisons, couchés sous les lits »
, explique une
habitante de Goma.

Les ONG
internationales basées à Goma auraient déjà évacués leurs personnels civils.

 «Selon
l’armée congolaise, les rebelles du M23 auraient lancé une nouvelle attaque à
partir de Kayanja, en groupement de Kibati, après une nuit d’accalmie»,
précise
radio Okapi.

Le site de RFI précise que l’armée régulière s’est effectivement retirée de ses
positions,  mais le lieutenant-colonel
Olivier Hamouli, porte-parole des FARDC (Les Forces armées de la République Démocratique du
Congo)
, refuse de parler de débandade.

A Kinshasa,
le gouvernement congolais accuse encore une fois le Rwanda d’appuyer les
troupes du M23 et dit en avoir des preuves.

De son côté,
la mission de l’Onu (Monusco) n'est pas parvenue à empêcher les forces
du M23 de progresser. Les forces de l'Onu auraient toutefois, selon le blog Africamix,  déployées des chars aux abords de
Goma, comme le montre une photo diffusée sur le blog.Lu sur Radio Okapi, Africamix, RFIA lire aussiRDC - Les mystères du M23Que vient chercher le président rwandais Kagamé en RDC?Pourquoi le Rwanda ne veut pas lâcher l'est de la RDC