SlateAfrique

mis à jour le

Sierra Leone - Des élections apaisées, 10 ans après la guerre civile

Les troisièmes élections générales depuis la guerre civile (1991-2002) qui a causé la mort de plus de 50 000  personnes. Le 17 novembre, quelque 2,6 millions d'électeurs étaient appelés à se rendre aux urnes.

«Et les observateurs internationaux ont salué « l'enthousiasme » des Sierra-Léonais qui se sont mobilisés pour ce premier tour», rapporte RFI.

Une coalition d'organisations non gouvernementales a déclaré que le vote s'était bien passé, malgré  l’ouverture tardive de certains bureaux de vote.

Le président sortant, Ernest Bai Koroma fait face à huit candidats, dont l'ex-chef militaire Julius Bio Maada. Pour la BBC, seul deux candidats se disputent véritablement la présidence:

«le chef de l'Etat sortant Ernest Koroma, 59 ans, et Julius Maada Bio, 48 ans, ex-chef de la junte militaire qui a dirigé le pays pendant quelques mois en 1996.»

Le président Ernest Koroma, qui souhaite briguer un second mandat de cinq ans, a déclaré être «assuré» de sa victoire:

«Je crois que le peuple de Sierra Leone va m'accorder sa confiance pour cinq nouvelles années ».

Outre le président, les électeurs élisent également le parlement et les conseils locaux.

Voilà un pays qui a parcouru un long chemin depuis sa guerre dévastatrice dans les années 1990, remarque la BBC. Et cela, bien qu’elle demeure l’un des pays les plus pauvres du monde.

Son économie est toutefois en pleine croissance, tient à préciser le correspondant du site d’information britannique.

Lu sur BBC, RFI

A lire aussi

Sierra Leone: la justice internationale vue de l'intérieur

Comment renforcer la justice internationale