SlateAfrique

mis à jour le

Pourquoi une interdiction de fumer dans les lieux publics en Guinée

Les volutes de fumées s’échappant de la bouche des Guinéens lorsqu’ils fument seront persona non grata dans les lieux publics.

C’est le résultat d’une proposition de loi, adoptée à l’unanimité par les membres du Conseil national de la transition (CNT), qui joue le rôle de parlement en Guinée, le 15 novembre.

Cette loi porte sur la consommation, la publicité et le parrainage du tabac et de ses produits dérivés, rapporte le site guinéen Focus Guinée

«La présente loi qui sera soumise au président de la République pour promulgation, vise à prévenir et combattre les dangers liés à la consommation du tabac et à protéger la santé de la population» a déclaré Djiby Diaby, rapporteur de la commission Lois-Traités-Accords et Conventions.

«Le tabac est l'un des produits les mieux distribués en Guinée», a indiqué Djiby Diaby, avant d'ajouter que le niveau de connaissance des maladies liées au tabagisme est encore faible en Guinée et aucun mécanisme de collecte de données spécifiques n'est mis en place.

En 1998, 57% des Guinéens dont 9% des femmes étaient des fumeurs, selon une enquête du ministère de la Santé et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une autre enquête, réalisé en 2001 en milieu scolaire à Conakry, révélait que les jeunes s'initiaient à la cigarette à partir de 12 ans, précise le site Afriquinfos

Les contrevenants s’exposeront à des sanctions sévères allant du payement d’amende à l’emprisonnement.

Lu sur Focus Guinée et Afriquinfos  

A lire aussi

Guinée: Alpha Condé veut gouverner seul

La Guinée est-elle mal partie?

Le Mali va-t-il devenir le nouvel Afghanistan?