mis à jour le

Congo: l'OMS appelle

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé lundi à Brazzaville les partenaires des Nations unies, principalement les neuf pays frontaliers de la République démocratique du Congo (RDC) à faire "preuve de solidarité" dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola qui a déjà tué plus de 1.930 personnes dans ce pays.

"Le moment est venu pour que tous les partenaires, notamment les neuf pays voisins de la RDC, fassent preuve de solidarité pour barrer la route à la propagation d'Ebola", a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyessus, directeur général de l'OMS.

"La stratégie régionale de surveillance et de riposte de la maladie est si importante. Elle (...) peut combler toutes les lacunes constatées", a-t-il estimé.

"Ebola est une urgence de santé qui est complexe", en RDC où les agents de santé font parfois face à l'insécurité dans les zones touchées puis au manque de confiance de certaines communautés, a-t-il souligné.

Le Dr Ghebreyessus prenait part lundi à Brazzaville à la 69e Session du comité régional de l'OMS pour l'Afrique, qui sera marquée par l'élection du nouveau directeur de l'OMS/Afrique, qui a son siège dans la capitale congolaise.

Au moins 400 participants, dont 47 ministres de la Santé du continent, prennent part à cette session, dont les assises ont été inaugurées par le président congolais Denis Sassou Nguesso.

"Ebola est une maladie évitable et traitable. Nous avons un vaccin qui est à plus de 97% efficace et des médicaments qui le sont à plus de 90%", a affirmé le directeur général de l'OMS.

Par ailleurs, une équipe japonaise spécialisée dans la réponse aux urgences concernant les maladies infectieuses sera déployée à partir de vendredi.

Elle doit permettre le renforcement de la quarantaine et la participations à d'autres activités pertinentes en vue de prévenir la propagation de l'épidémie, a annoncé l'ambassade du Japon en RDC.

En juillet, le comité d'urgence de l'OMS avait élevé la dixième épidémie d'Ebola en RDC au rang d'une urgence de santé publique de portée internationale.

Cette épidémie a déjà tué plus de 1.934 personnes en RDC où elle sévit dans la partie orientale, frontalière de l'Ouganda, du Rwanda ou encore du Burundi.

AFP

Ses derniers articles: Au Nigeria, une chaîne de télé craint pour son avenir après la suspension de Twitter  Au Sahel, le pari risqué de la France pour éviter l'enlisement  South African Airways détenue 

Ebola

AFP

Ebola en RDC : compte

Ebola en RDC : compte

AFP

Guinée: la résistance

Guinée: la résistance

AFP

Volontaires ou "cas contacts", les Guinéens se vaccinent contre Ebola

Volontaires ou "cas contacts", les Guinéens se vaccinent contre Ebola

l'OMS

AFP

Ethiopie/Tigré: le chef de l'OMS dénonce une situation "horrible"

Ethiopie/Tigré: le chef de l'OMS dénonce une situation "horrible"

AFP

Covid: le chef de l'OMS exhorte la Tanzanie

Covid: le chef de l'OMS exhorte la Tanzanie

AFP

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

La RDC annonce la "résurgence" d'Ebola dans l'est, l'OMS dépêche une équipe

lutte

AFP

Une "académie" de lutte "antiterroriste" inaugurée en Côte d'Ivoire

Une "académie" de lutte "antiterroriste" inaugurée en Côte d'Ivoire

AFP

La difficile lutte contre le travail des enfants dans le cacao en Côte d'Ivoire

La difficile lutte contre le travail des enfants dans le cacao en Côte d'Ivoire

AFP

Déby, maître du Tchad et allié stratégique de l'Occident dans la lutte contre les jihadistes

Déby, maître du Tchad et allié stratégique de l'Occident dans la lutte contre les jihadistes