SlateAfrique

mis à jour le

Le Japon part à la conquête du Sénégal

Après la Chine et la Corée du Sud, c’est au tour du Japon de poser ses valises au Sénégal. Des valises remplies de contrats afin de fructifier les relations de ces deux pays, notamment dans le domaine économique.

C’est ainsi qu’onze entreprises japonaises, spécialisées en logistique, textile, recyclage et machinerie étaient en visite au Sénégal, du 11 au 14 novembre, pour étudier les possibilités d’y investir, révèle le quotidien sénégalais Le Soleil.

«Les entreprises japonaises accusent un retard considérable sur les entreprises chinoises et coréennes en matière de pénétration du marché africain, lequel offre de très nombreuses opportunités», a indiqué Takufumi Masukata, chef de la délégation japonaise.

Une délégation qui a d’ailleurs été reçue, tour à tour, par Abdoul Mbaye, Premier ministre du Sénégal, Malick Gakou, ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel et Diène Farba Sarr, directeur général de l’Agence pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix), précise le site sénégalais Rewmi.

 «Le Japon et le Sénégal ont des relations séculaires; nous avons un pays accueillant où il fait bon vivre...», a avancé Diène Farba Sarr, rapporte le Soleil.

Le représentant de la Japan International Cooperation Agency (Jica) au Sénégal s’est également réjouit de cette visite:

«cette mission est la plus importante du genre (…) et jouera certainement un rôle déterminant dans la promotion des relations économiques entre le Sénégal, la région ouest-africaine et le Japon.»

L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Hiroshi Fukada, s’est félicité des mesures annoncées allant dans le sens d’améliorer le climat des affaires au Sénégal:

«Je soutiens et apprécie vivement cette volonté et l’orientation politique d’accélérer des réformes affichées par Son Excellence Macky Sall, président de la République, et son gouvernement», a-t-il affirmé.

Lu sur Le Soleil et Rewmi

A lire aussi

La Chinafrique en difficulté

La percée de l’Inde en Afrique menace-t-elle la Chine?

Ce que vous devez savoir sur l'envol économique de l'Afrique

En Afrique, les Etats-Unis n'ont pas peur de la Chine