SlateAfrique

mis à jour le

Les hommes ne font plus la loi en Côte d'Ivoire

Depuis le 13 novembre, l’homme n’est plus l'unique chef de famille en Côte d’Ivoire.

La nouvelle loi sur le mariage qui a en effet été adoptée par les députés ivoiriens stipule dans l’article 58 que «la famille est gérée conjointement par les époux dans l’intérêt du ménage et des enfants. Ils assurent ensemble la direction morale et matérielle».

C’est une «Révolution Totale dans la vie du couple en Côte d’Ivoire» selon le quotidien Le Patriote, qui pense que désormais «l’homme n’est plus le chef de famille». Il met aussi l’accent sur les vifs débats que cet article de loi suscite.

La classe politique s’est d’ailleurs trouvée très divisée face à cette nouvelle mesure. Dans sa revue de presse, Abidjan.net fait état des avis extrêmement divergents exprimés dans les journaux ivoiriens au lendemain de l’adoption du texte.

Le quotidien l’Inter parle ainsi d’un véritable «clash» qui a eu lieu entre le Rassemblement des Républicains (RDR), le parti du président Ouattara, et le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), théoriquement son allié qui a émis des réserves sur cette loi. Même registre pour Le Mandat, selon lequel les députés «se bagarrent» autour de la loi sur le mariage.

Si la majorité des quotidiens titrent donc sur les oppositions virulentes que fait naître ce débat, certains comme Le Nouveau Réveil vont plus loin: ce dernier affirme ainsi sans détour que «La femme est désormais chef de famille» en Côte d’Ivoire.

Lu sur Abidjan.net

A lire aussi

Les Ivoiriennes ne sont pas des objets au service des hommes

Simone Gbagbo sera-elle jugée par la CPI?

Les 10 Africaines les plus influentes

Le voile, un symbole de 3.000 ans de machisme religieux