SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - La colère noire de l'ex-président Wade

L’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade n’est pas content. A travers un communiqué, Abdoulaye Wade revendique son statut d’ancien chef d’Etat et «refuse d’être installé dans l’illégalité et l’informel», rapporte Sudonline 

Dans ce document largement publié par la presse, il a tenu à apporter des précisions concernant la polémique, selon laquelle il revendique plus que les avantages qui lui sont dûs.

Les droits et avantages pour un ancien président de la République «sont prévus et consignés dans la loi 8101 du 29 Janvier 1981 qui a été votée par l’Assemblée Nationale au moment du départ du président Senghor du pouvoir en 1981», explique Abdoulaye Wade dans le communiqué que reprend, SudOnline.

«Je refuse d’être installé dans l’informel, je ne demande aucune faveur mais un décret comme cela a été signé pour mes prédécesseurs. Je ne demande que l’application stricte de la loi», réclame Abdoulaye Wade.  

Lu sur Sudonline

 

A lire aussi

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir

Si Wade répond de sa gestion, ça servira d’exemple

Les 10 présidents les plus détestés d’Afrique