mis à jour le

Tunisie: la date de 15 septembre confirmée pour la présidentielle

L'instance chargée des élections en Tunisie a confirmé la date de 15 septembre pour la présidentielle anticipée, rejetant ainsi des appels de partis politiques à repousser cette date annoncée dans la foulée du décès du président Béji Caïd Essebsi.

"Le bureau de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a décidé la date de 15 septembre pour le scrutin présidentiel", a annoncé mardi soir à la presse son président Nabil Baffoun, à l'issue de consultations avec les partis politiques.

Selon le calendrier électoral décidé par l'Isie, les candidatures doivent être déposées entre le 2 et 9 août, la campagne électorale aura lieu du 2 au 13 septembre et les résultats préliminaires seront annoncés le 17 septembre. 

La date du deuxième tour de la présidentielle n'a pas été décidée, mais elle ne doit pas dépasser le 3 novembre, a ajouté M. Baffoun.

Lors d'une réunion mardi entre les membres de l'Isie et des représentants des partis politiques et de la société civile, certains ont demandé de repousser la présidentielle anticipée, pour l'organiser en même temps que le premier tour des législatives en octobre.

Aucun changement n'est prévu quant à la date des législatives programmées pour le 6 octobre.

La présidentielle, initialement prévue en novembre, a été avancée au 15 septembre suite au décès du président Essebsi le 25 juillet.

AFP

Ses derniers articles: Les Algériens dans la rue, le Hirak se remet en marche face au pouvoir  Corruption au Togo: le milliardaire français Vincent Bolloré menacé de procès  Guinée: au chevet des malades d'Ebola, les soignants visent le risque zéro 

présidentielle

AFP

Présidentielle au Niger: l'opposition clame victoire, quelques échauffourées

Présidentielle au Niger: l'opposition clame victoire, quelques échauffourées

AFP

Présidentielle au Niger: l'opposition clame victoire, la tension monte

Présidentielle au Niger: l'opposition clame victoire, la tension monte

AFP

Présidentielle au Niger: le fidèle Bazoum va succéder

Présidentielle au Niger: le fidèle Bazoum va succéder