SlateAfrique

mis à jour le

L’Afrique vice-championne de la déforestation

Entre 2000 et 2010, l’Afrique a perdu environ «3,4 millions d’hectares de forêt, occupant ainsi le deuxième rang mondial dans le domaine de la déforestation», indique la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), rapporte le 2 novembre 2012 le site Green et Vert.

C’est ce qui ressortait également des études dévoilées lors du 8ème Forum de Développement de l’Afrique, à Addis Abeba, en Ethiopie (du 23 au 25 octobre 2012).

Ce forum oeuvrait à:

  «faire ressortir le rôle central des ressources naturelles dans les économies africaines en transition et de montrer l'importance de la gouvernance et de la bonne gestion pour accroître l'impact des ressources naturelles dans le développement de l'Afrique», rappelle le quotidien Le Maghreb 

Les forêts africaines sont principalement menacées par le défrichement, qu’il soit dû à l’agriculture, au peuplement, aux coupes illégales, à l’extraction de bois comme combustible ou à la production de charbon de bois, souligne Atlas-Info.

«La plupart des forêts du continent ne sont pas régies par un plan de gestion, le bois est extrait de manière aléatoire à l'aide d'outils rudimentaires ou de machines de faible technicité qui génèrent beaucoup de déchets et appauvrissent les ressources avec le temps», relève la CEA, appelant à prendre des mesures urgentes pour inverser cette tendance et assurer une exploitation durable des forêts.

Malgré le rôle crucial joué par les forêts dans le développement socio-économique de l’Afrique et dans son développement durable, le taux élevé de déforestation sur le continent est une source de forte préoccupation, souligne Green et Vert.

Petite once d'espoir: la population prend peu à peu conscience des enjeux environnementaux et de leur impact sur l’homme. Et le grand public devient plus attentif aux fonctions essentielles des forêts et aux effets néfastes de la déforestation.

 

Lu sur Green et Vert, Le Maghreb et Atlas-Info

A lire aussi

Tribune: Inventer une agriculture «écologiquement intensive»

Du grain à moudre pour développer l'agriculture africaine

Pourquoi l'Afrique n'arrive pas à enrayer la famine

La Banque mondiale veut une huile de palme écolo

Les Africaines, premières victimes du changement climatique