SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Comment Youssou Ndour veut faire (re) décoller le secteur aérien

Le magistère du nouveau ministre du Tourisme et des Loisirs semble démarrer sous les chapeaux de roues. A peine installé, Youssou Ndour, veut prendre en mains le secteur du Tourisme, qui selon lui n’est pas compétitif à cause notamment de l’absence d’une compagnie aérienne nationale performante, relève l’Agence de presse sénégalaise (Aps).

Outre la cherté des billets d’avions, Youssou Ndour a jugé que la compagnie aérienne Sénégal Airlines, qui a été remise en service en mai 2011 par le ministre sénégalais Karim Wade, «ne faisait pas le poids» face à la concurrence.

«Des Sénégalais patriotes ont investi de l’argent pour créer cette compagnie aérienne. Ils ont participé au montage de Sénégal Airlines sans avoir toutes les informations sur la bonne marche de cette compagnie. Mais, nous sommes devant le fait accompli. Le Sénégal est un grand pays qui doit prendre ses responsabilités […] pour investir ou augmenter le capital de Sénégal Airlines», a-t-il déclaré en marge de l’ouverture officielle de la saison touristique qui se tenait dans la région de Ziguinchor dans le sud du pays.

Youssou Ndour n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Il s’en est vertement pris à la gestion de cette compagnie, qui à l’en croire ne vivait que de royalties.

«Une compagnie doit voler. Une compagnie ne doit pas être clouée au sol pour s’attendre à des royalties», a dénoncé le ministre du Tourisme.  

Il a plaidé pour l'ouverture de la destination Sénégal à des compagnies aériennes étrangères, qui «viendront pour desservir le Nord et le Sud» du pays, en l’occurrence les villes de Saint-Louis et Ziguinchor, où le tourisme est moribond.

Youssou Ndour a annoncé qu’une rencontre du ministère du Tourisme et des Loisirs et celui des Infrastructures et des Transports aériens, ce avant le 15 novembre 2012 pour discuter de l’avenir de la compagnie Sénégal Airlines.

Il a également souligné qu'une campagne d'information sera déroulée dans les prochains jours dans les médias, pour «faire la publicité de la destination Sénégal ».

Une campagne qui vise à faire connaître aux Sénégalais «les véritables contours» du tourisme,  

Le tourisme responsable prend en compte les autres secteurs tels que l’environnement. Nous ne voulons pas n’importe quoi au Sénégal. Nous prônons un tourisme responsable», a-t-il martelé.

Lu sur l’Aps.

A lire aussi

Le décollage de l'Afrique passe aussi par les aéroports

Youssou Ndour fait-il un bon ministre?

Youssou Ndour fait de la résistance