mis à jour le

Le président Macky Sall en compagnie de son Premier ministre Abdoul Mbaye, le 3 mai 2012. AFP/Seyllou
Le président Macky Sall en compagnie de son Premier ministre Abdoul Mbaye, le 3 mai 2012. AFP/Seyllou

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir

Après sept mois passés à la tête du Sénégal, le gouvernement de Macky Sall a procédé à sa première mue.

Le président sénégalais, Macky Sall, vient de remanier son gouvernement. Sept membres s’en vont et le nombre de ministres est passé de 25 à 30. Pour ainsi dire, le paysage gouvernemental du pays de la Teranga (hospitalité en wolof) a changé de couleur.

La République avant le parti

Ce remaniement qui survient à sept mois de son élection montre que Sall est à l’épreuve du pouvoir qui ressemble à un feu. Loin de lui, on a froid, mais près de lui, on se brûle.

L’homme qui tenait mordicus à une équipe gouvernementale réduite mais compétente a dû revoir sa copie. Mais ce remaniement, quoiqu’il offre l’occasion aux détracteurs de Sall de l’accuser d’avoir fait preuve d’amateurisme, est tout de même riche d’enseignements.

En effet, sous les tropiques africains, de telles décisions sont rarissimes. Très souvent, par orgueil ou dans le souci de contenter des copains, on s’accommode des gouvernements incompétents, quitte à compromettre sa politique.

A la vérité, Sall s’assume dans la mesure où, parmi les ministres démis, il se trouve des militants influents de son parti, à l’image d’Alioune Badara Cissé, qui dirigeait le ministère des Affaires étrangères et de Mbaye Ndiaye, qui était ministre de l’Intérieur.

L’intérêt du peuple sénégalais semble donc avoir prévalu sur le sentimentalisme et le «partisanisme». A l’épreuve du pouvoir, Macky Sall a pris la mesure des défis qui se posent aux Sénégalais.

Les problèmes seront traités avec une précision chirurgicale, comme en témoigne la création d’un ministère de la Restructuration et de l’Aménagement des zones d’inondation.

On ne peut passer sous silence non plus la création d’un ministère de la Bonne gouvernance confiée au journaliste investigateur Abdoul Latif Coulibaly. Macky Sall se lance là un grand défi, en s’offrant les services du journaliste empêcheur de «détourner en rond».

Macky Sall attendu au tournant

On attend de voir ce que ce ménage va donner. Et c’est tant mieux, car les attentes des Sénégalais sont nombreuses. En tout état de cause, l’état de grâce est terminé.

Comme on le constate d’ailleurs, beaucoup demandent de plus en plus des comptes à un Sall qui a hérité d’un pouvoir des moins reluisants.

Au fait, la désillusion née du règne de l'ancien président Wade est loin d’être dissipée. Et, s’il n’y prend garde, Macky Sall risque de récolter les pots cassés de son prédécesseur. On comprend donc ce remaniement pour le moins inattendu qui tient lieu d’une remise en cause de son propre système de gouvernance.

C’est de bonne guerre, surtout que les Sénégalais ont élu Macky Sall sur la base d’un programme. Ce dernier sait qu’au bout de cinq ans, le peuple fera le bilan de son passage à la tête de l’Etat, le reconduira ou le boudera.

Ce remaniement doit donc, par la cohérence et la nouvelle dynamique qu’il impose à l’action gouvernementale, permettre d’apporter les solutions aux problèmes des Sénégalais.

Boulkindi Couldiati (Le Pays)

 

A lire aussi

Macky Sall est-il le François Hollande sénégalais?

Ce que les Sénégalais attendent de Macky Sall

Macky Sall répète les mêmes erreurs que Wade

Sénégal: Macky Sall à l’heure du respect des engagements

Boulkindi Couldiati

Journaliste au Pays

Ses derniers articles: Macky Sall à l'épreuve du pouvoir  L'armée malienne se déchaîne sur les civils touaregs  Guinée: sous la cendre, le feu 

Abdoulaye Wade

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Gorgui

Les vraies raisons de son retour

Les vraies raisons de son retour

Atouts

Sénégal: Aminata Touré pourra-t-elle rester une Dame de fer?

Sénégal: Aminata Touré pourra-t-elle rester une Dame de fer?

Macky Sall

Dopage dans les urnes

Comment la Russie s'est invitée dans l'élection présidentielle au Sénégal en 2012

Comment la Russie s'est invitée dans l'élection présidentielle au Sénégal en 2012

Francophonie

Michaëlle Jean à la tête de la Francophonie, conséquence de la division des Africains

Michaëlle Jean à la tête de la Francophonie, conséquence de la division des Africains

Logement

Essayez de trouver un logement à Dakar et on en reparle

Essayez de trouver un logement à Dakar et on en reparle

sanctions

AFP

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

AFP

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

AFP

Allemagne: Aubameyang menacé de sanctions pour son masque de catcheur

Allemagne: Aubameyang menacé de sanctions pour son masque de catcheur