SlateAfrique

mis à jour le

Algérie - La femme n'est pas (encore) l'égale de l'homme

Le World Economic Forum publie chaque année une carte des inégalités entre les sexes dans le monde. L’Algérie est parmi les derniers pays. Elle est placée à la 120e place sur 135 pays.

Le classement de 2012 a été établi dans le cadre du Global Gender Gap Report, un rapport sur les disparités entre les genres. Les inégalités entre les hommes et les femmes sont appréciés à travers plusieurs critères: la santé, l’accès à l’éducation, la participation politique et l’égalité économique.

C'est sur le terrain de l’économie que les inégalités sont les plus criantes. L'Algérie accuse un retard dans ce domaine tant et si bien qu’elle aurait même pu être classée à la 131e place si ce seul critère était pris en compte.

Le rapport évalue le pouvoir et les opportunités économiques, qui demeurent accaparés par les hommes. Qu’il s’agisse des salaires, des postes à responsabilité, les femmes sont clairement défavorisées et minoritaires.

Une donnée qui dessert l’Algérie car selon le rapport, «les données indiquent une profonde corrélation entre les pays les plus aptes à réduire les inégalités entre les sexes et les pays les plus compétitifs au plan économique», rapporte Algérie-Focus.

Le rapport montre toutefois que le pays se rattrape sur la participation de femmes en politique. Le nouveau Parlement algérien issu des législatives de mai 2012 compte 145 femmes sur 462 sièges. Un chiffre salué, même si celui-ci diminue dès lors qu’on monte en grade. Trois femmes occupent des postes ministériels.

Les 20 premiers pays dans ce classement sont essentiellement européens. Le premier pays arabe affichant le moins d’inégalité est les Emirats arabes unis (107e).

Quant au Maghreb, seuls les données du Maroc, l’Algérie et l’Egypte sont connus. Des pays respectivement classés à la 129e,120e et 126e place.

Lu sur Algérie Focus, Word Economic forum

 

A lire aussi

Les Algériennes refusent le diktat des hommes

Violences, harcèlement sexuel: quelle justice pour les Algériennes?

Algérie: Femmes sous tutelle

Tous pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe