SlateAfrique

mis à jour le

Les Algériens champions du monde de La Vache qui rit

La Vache qui rit est de loin le fromage préféré des Africains. Presque tout le continent en est amateur. Mais les Algériens plus que les autres, en raffolent particulièrement.

Ils sont les plus gros clients du groupe Bel, propriétaire de la marque La vache qui rit, rapporte les Echos. Et le volume de production de l’usine algérienne va crescendo chaque année.

L’Algérie est le premier consommateur mondial du fromage dont il détient une unité de production. La société y produit le quart du volume mondial de son fromage. Mais le succès de la Vache qui rit va bien au-delà de l’Algérie. Deux autres usines existent sur le continent africain, en Egypte et au Maroc.  Le Maroc est le deuxième client mondial de La Vache qui rit.

Le groupe Bel effectue la plupart de ses bénéfices sur le marché africain. La production a augmenté de 72% en 4 ans dans toute l’Afrique. Rien que sur le premier semestre de l’année 2012, les ventes ont progressé de 29%. Un chiffre qui devrait doubler à l’horizon 2020.

Leader du fromage en Afrique, la société Bel y réalise 13% de ses ventes soit un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros. Ni Coca Cola ni Nestlé n’ont une part de leur chiffre d'affaires aussi élevé en Afrique. Le groupe compte toucher 200 millions de nouveaux consommateurs en Afrique.

A court terme, la société Bel entend concentrer son action sur huit pays. Entre autres: le Nigeria, l'Angola, le Sénégal, la Tanzanie, l'Afrique du Sud, outre l'Algérie, le Maroc, la Tunisie et l'Egypte. Il prévoit de lancer une nouvelle version de la Vache qui Rit en 2013. Une manière pour l’entreprise de détourner la contrefaçon de son produit, qui prolifère de plus en plus sur le continent.

Lu sur les Echos

A lire aussi

Boureks et steak de dinde pour casser le jeûne à Alger

Les 10 économies africaines qui montent

Halal et haram, les deux nouveaux partis politiques algériens