SlateAfrique

mis à jour le

L'Afrique malade du trafic de faux médicaments

Des sirops antitussifs, des antibiotiques, des contraceptifs mais aussi des traitements contre la stérilité… Tous des faux. Une opération douanière coup de poing a permis de saisir 82 millions de médicaments «illicites» dans des ports africains, rapporte le quotidien français Le Parisien.

Ce vaste coup de filet, baptisée «Vice grips 2», a été menée simultanément dans 16 grands ports maritimes de la côte Est et Ouest de l'Afrique entre le 11 et 20 juillet 2012, mais les résultats n'ont été rendus publics que le 25 octobre par l’Organisation mondiale des douanes

C'est dans les ports d'Angola, du Togo, du Cameroun et du Ghana qu'ont été réalisées les plus grosses saisies.

En majorité, les cargaisons saisies provenaient d'Asie de l’Est et du Sud, et du Moyen-Orient, pour une valeur marchande totale estimée à 30,7 millions d’euros.

«Nous devons continuer à agir de manière forte et concertée car ce sont des vies qui sont en jeu», a insisté Kunio Mikuriya le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes.

Participaient également à l’opération seize administrations douanières du continent africain et plus précisément: l’Angola, le Bénin, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Libéria, le Mozambique, le Nigeria, le Sénégal, la Tanzanie et le Togo.

Lu sur Le Parisien et l'Organisation mondiale des douanes

A lire aussi

Paludisme: les vaccins ne son plus des mirages

Méthamphétamine, nouvelle menace pour le continent africain

«Tout le continent est touché par le trafic de drogue»

En Afrique de l'Ouest, l'économie de la drogue en plein boom