SlateAfrique

mis à jour le

Algérie - La Kabylie endeuillée par le business des otages

«C’est un drame immense. Inacceptable!», a lâché un citoyen d’Azeffoune, à 60 km à l’Est de Tizi Ouzou, en Kabylie, contacté par le site du quotidien francophone algérien El Watan.

Il réagit à la découverte du corps sans vie du jeune Ghilas Hadjou (19 ans) dans la soirée du 24 octobre, sur la plage de Sidi Khelifa, dans la commune d’Azzefoun.

Ce fils d’un entrepreneur des travaux publics local avait été kidnappé le 18 octobre par un groupe armé, rappelle le site d’information Dernières Nouvelles d’Algérie.

Une imposante marche avait été organisée par la population d'Azzefoun afin d'exiger de ses ravisseurs sa remise en liberté. Dans la début de journée du 24 octobre, une longue file de véhicules avait démarré pour sillonner les villages limitrophes.   

«Libérez Aghiles» et «Halte aux kidnappings», criaient les habitants à l’aide de mégaphones. Les proches de la victime et toute la population de la région espéraient toujours sa libération.

Ce n’est pas le premier enlèvement en Kabylie. Le site DNA parle du 71e kidnapping depuis les 6 dernières années.

«Les kidnappeurs ont abattu sur la région un climat de terreur permanent. Là, le chagrin est incommensurable. La situation s’aggrave de plus en plus et on ne sait plus quelle limite pourrait avoir l’horreur qui s’abat sur nous», confie un villageois.

Que se passe-t-il véritablement en Kabylie?

Une région qui apparaît comme le terrain privilégié de groupes armés, que certains qualifient de djihadistes, proche d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Des anciens du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC).

La Kabylie serait-elle le pendant algérien des enlèvements qui ont cours au Sahel?

El Watan rappelle que la majorité des Algériens enlevés dans la région avaient été rendus à leurs famille «au bout de plusieurs jours d’angoisse.» Il y a des exceptions tragiques: l’enlèvement d’un garde communal en 2005 et l’assassinat de Hend Slimana, il y a près de deux ans, alors qu’il résistait à la tentative d’enlèvement dont il était la cible.

Lu sur El Watan, Dernières Nouvelles d'Algérie

A lire aussi

Aqmi: Pourquoi l'Algérie reste incontournable

Aqmi et ses rançons à 100 millions d'euros