SlateAfrique

mis à jour le

Libye - Le dernier bastion kadhafiste est tombé

On la disait rebelle aux autorités libyennes et loyaliste envers Kadhafi, la ville de Bani Walid, située à 185 kilomètres au sud-est de Tripoli, serait dorénavant sous contrôle, rapporte le site arabophone Libya al-Youm.

Des centaines de combattants originaires en majorité de la ville voisine et rivale historique de Misrata se sont rassemblés au centre-ville de Bani Walid pour célébrer la victoire, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Le chef d'Etat major libyen Youssef Al-Mangouch a déclaré que les forces de protection ont pris le contrôle «total» de la ville de Bani Walid mercredi 24 octobre, poursuit le site libyen.

Le même général a également affirmé avoir mis en place des couloirs de sécurité pour que les habitants et les familles de Bani Walid puissent s'échapper des combats entre milices.

Les combats faisaient rage depuis plusieurs semaines et la ville de Bani Walid était quasiment assiégée. Tripoli et les milices de Misrata soupçonnaient la présence de combattants kadhafistes dans cette ville, connue pour ne pas avoir soutenu le soulèvement qui a conduit à la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

Misrata accuse les kadhafistes de Bani Walid d'avoir enlevé puis torturé en juillet dernier un de leurs, Omran Ben Chaabane. Ce dernier avait fait partie des hommes qui avaient capturé Mouammar Kadhafi le 20 octobre 2011. La mort d’Omran Ben Chaabane des suites de ses blessures, le 25 septembre dernier à Paris n’a fait qu’exacerber les tensions.

Un an après la  mort du guide libyen, l’usage des armes prévaut toujours. Comme le rappelle, le site BBC, les derniers affrontements ont fait des centaines de blessés et ont poussé des familles à fuir la ville.

Lu sur Libya al Youm, BBC

A lire aussi

Bani Walid, le dernier bastion kadhafiste

Et si Kadhafi n'avait pas dit son dernier mot

Le Kadhafisme n'est pas mort avec Kadhafi