SlateAfrique

mis à jour le

Guinée équatoriale - L'ancien ministre français Claude Guéant cultive la Françafrique

Le président François Hollande veut enterrer la Françafrique, Claude Guéant, lui, la met à profit. C’est du moins ce que révèle le voyage en Guinée équatoriale de l’ancien ministre de l’Intérieur le 18 octobre, venu vendre «un avion révolutionnaire», le Skylander, rapporte le quotidien français Le Républicain-Lorrain.

«Faute d’avoir été élu député, Claude Guéant a choisi de devenir avocat d’affaires. La semaine dernière, il annonçait ainsi à L’Express un voyage en Guinée équatoriale, pour aider une entreprise française "à la recherche d’un partenariat financier et industriel"», note le site français Rue89.

Claude Guéant, qui monte un cabinet d’avocats selon le site français Le Lab, a tiré profit des contacts qu’il a noué pour défendre son dossier lors d’une audience avec le président Teodoro Nguema Obiang.

L’ancien secrétaire général de l’Elysée était accompagné de son gendre, Jean-Claude Charki, un banquier d’affaires très actif en Afrique. 

Sur les photos prises lors de la rencontre, mises en ligne par le gouvernement équatoguinéen, on découvre un patron qui fait beaucoup parler de lui ces jours-ci en Lorraine: Serge Bitboul, PDG du groupe aéronautique Geci International —et personnage principal du feuilleton Skylander. Un avion qui a déjà coûté plus de 20 millions d’euros à la Lorraine où il devait être assemblé.

Cette visite intervient alors que l'hôtel particulier parisien de la famille Obiang, situé avenue Foch  à Paris, a été saisi fin-juillet et que le fils du président est visé par un mandat d'arrêt international dans l'affaire dite des Bien mal acquis.

En février dernier, les juges Roger Le Loire et René Grouman avaient déjà saisi dans cet hôtel particulier 200 m3 de biens mobiliers, lors d'une perquisition hors normes qui avaient duré plusieurs jours et nécessité l'utilisation de plusieurs camions de déménagement. Parmi les biens saisis figuraient des objets de très grande valeur, rappelle Le Lab.

Lu sur Rue89, France-guineeequatoriale.org, Le Républicain-Lorrain, Le Lab et L'Express

A lire aussi

La schizophrénie de Washington au sujet du clan Obiang

Teodorín Obiang, l'enfant pourri gâté de la Guinée équatoriale

A Kinshasa, Hollande va-t-il tuer la Françafrique?

La Françafrique n’est pas un astre mort

Congo-Brazza, dernier bastion de la Françafrique

De la Françafrique à la Françafric