SlateAfrique

mis à jour le

Le Nigeria voie de transit du trafic mondial d’armes

La marine nigériane a annoncé le 23 octobre l’arrestation d’un navire russe avec ses 15 membres d’équipage soupçonnés de trafic d’armes, rapporte le site nigérian ChannelsTV.

Plusieurs canons et environ 8.600 pièces de munitions ont été trouvés sur le bateau. Le navire a été intercepté le week-end, selon le porte-parole de la marine, Aliyu Kabiru. De plus, 22 fusils Benelli MR1 et plusieurs autres armes automatiques ont été trouvées.

Le bateau appartient à Moran, une société de sécurité basée à Moscou, mais bat pavillon néerlandais.

Selon Moran, le bateau possèdait toutes les autorisations requises pour transporter des armes et s’est arrêté àLagos pour changer d’équipage, rapporte la BBC.

 «Le bateau venait de Madagascar. Sa destination finale était Conakry»  en Guinée, affirme la société russe.

La contrebande d'armes est une entreprise florissante au Nigeria, un pays confronté à une rébellion islamiste dans le nord, à des gangs de kidnapping et cambrioleurs dans le sud, et à des trafiquants d'essence ainsi que des pirates dans le sud-est, rapporte ChannelsTV.

Le pays est aussi parfois utilisé comme un lieu de transit pour les expéditions d'armes dans d'autres parties d’Afrique de l’ouest ou du monde.

En 2010, un lot de lance-roquettes, des grenades et autres engins explosifs venant d'Iran ont été saisis à Lagos. Ceci a provoqué un incident diplomatique entre les deux pays.

Par la suite, le Sénégal a accusé les forces de sécurité iraniennes d’avoir utilisé la même route pour fournir des armes à ses rebelles casamançais, rappelle Channels TV.

Lu sur Channels TV, BBC

A lire aussi

Nigeria: Boko Haram, ennemi public numéro 1

Au Nigeria, l’enlèvement est un business d’avenir

Les talibans de l'Afrique noire