mis à jour le

Egypte: un chef jihadiste extradé de Libye rejugé pour cinq attaques (média)

Le chef jihadiste égyptien Hicham el-Achmawy, livré aux autorités du Caire par le maréchal libyen Khalifa Haftar en mai, a commencé mardi à être rejugé pour cinq attaques pour lesquelles il avait été condamné par contumace, selon le site d'information public Ahram.

Le jihadiste "est accusé d'avoir mené des opérations terroristes contre l'armée, les forces de police et des civils" ayant fait 54 morts au total, indique le site. Le procès a débuté mardi devant un tribunal militaire, ajoute Ahram sans plus de précisions sur les faits pour lesquels il est jugé.

En 2017, Hicham el-Achmawy avait été condamné à mort par contumace par un tribunal militaire égyptien pour une attaque contre un poste de contrôle près de la frontière lybienne, dans laquelle plusieurs soldats avaient été tués.

Il est également accusé, entre autres, d'avoir mené d'autres attaques dans le désert occidental égyptien, d'une tentative d'assassinat en 2013 contre le ministre de l'Intérieur de l'époque Mohamed Ibrahim, et du meurtre en 2015 d'un procureur.

Ancien officier des forces spéciales égyptiennes devenu jihadiste, Hicham el-Achmawy a été remis le 28 mai aux autorités égyptiennes par les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye soutenu par l'Egypte. Le jihadiste avait été capturé en octobre 2018 à Derna, dans l'est de la Libye.

Hicham el-Achmawy avait quitté l'armée égyptienne en 2012 avant de rejoindre le groupe jihadiste Ansar Beit al-Maqdes. Il était alors devenu l'un des jihadistes égyptiens les plus recherchés.

Il aurait rejoint la Libye en 2013, avant qu'Ansar Beit al-Maqdes, basé dans le Sinaï (est), ne fasse allégeance en novembre 2014 au groupe jihadiste Etat islamique (EI).

De son nom de guerre Abou Omar al-Muhajir, Achmawy avait annoncé en juillet 2015 la création d'une organisation affiliée à Al-Qaïda en Libye, baptisée Al-Mourabitoun. 

AFP

Ses derniers articles: Il n'y a pas "de crise" au Zimbabwe, selon le porte-parole du gouvernement  Togo: silence pesant trois mois après la mort suspecte d'un officier supérieur  Le coronavirus interdit de visite dans la plus grande prison du Mali 

attaques

AFP

Le Mozambique attribue les attaques dans le nord

Le Mozambique attribue les attaques dans le nord

AFP

RDC: 25 personnes tuées dans deux attaques dans des provinces instables de l'Est

RDC: 25 personnes tuées dans deux attaques dans des provinces instables de l'Est

AFP

Burkina: nouvelles violences anti-Peul dans le sillage des attaques jihadistes

Burkina: nouvelles violences anti-Peul dans le sillage des attaques jihadistes

chef

AFP

Tunisie: le ministre de l'Intérieur désigné chef du gouvernement

Tunisie: le ministre de l'Intérieur désigné chef du gouvernement

AFP

Des centaines de Maliens réclament la libération du chef de l'opposition enlevé

Des centaines de Maliens réclament la libération du chef de l'opposition enlevé

AFP

Malawi: vainqueur de la nouvelle présidentielle, le chef de l'opposition prête serment

Malawi: vainqueur de la nouvelle présidentielle, le chef de l'opposition prête serment

Libye

AFP

Pour Abel, trois tentatives et une promesse: laisser la Libye derrière lui

Pour Abel, trois tentatives et une promesse: laisser la Libye derrière lui

AFP

L'Egypte prête

L'Egypte prête

AFP

Le régime et les rebelles syriens se battent désormais, aussi, en Libye

Le régime et les rebelles syriens se battent désormais, aussi, en Libye