SlateAfrique

mis à jour le

Le Tour du Burkina Faso cherche un second souffle (VIDEO)

Le Tour du Faso, épreuve cycliste burkinabè de renommée internationale, est en train de mourir.

C’est ce qu’affirme le quotidien du Burkina Faso Le Pays dans une tribune. Le Tour, qui doit s’élancer ce 19 octobre, serait en danger pour avoir perdu des sponsors importants en l’espace de quelques années.

Pourtant reconnu au niveau continental et international, le Tour du Faso existe depuis 1987 et «mobilise chaque année les meilleurs cyclistes africains, mais aussi des Occidentaux tentés par l’aventure et la spécificité de l’épreuve» sur près de 1.340km selon Le Pays.

Avec plus de 150 chaînes de télévision qui couvrent l’évènement tous les ans, Le Pays assure que le Tour du Faso est un rendez-vous important du cyclisme mondial, qui permet en outre au Burkina tout entier d’être visible pendant un mois. «Le Tour fait vendre le pays à l’extérieur» résume ainsi le quotidien.

 

Le Tour du Faso édition 2011, par TV5 Monde. 

L’affaire pourrait donc être assez grave. La société Amaury Sport Organisation (ASO) a été la première à quitter l’organisation du Tour du Faso en 2008.

L’ancien sponsor du Tour de France a montré l'exemple à d’autres sociétés, qui jusqu’ici finançaient à hauteur de 400 millions de Francs CFA (plus de 600.000 euros): la loterie nationale burkinabè, le groupe FADOUL et la caisse nationale de sécurité sociale burkinabè ont, eux aussi, arrêté de sponsoriser l’épreuve.

Sans toutefois n’apporter aucun élément de réponse aux raisons pour lesquelles les sponsors ont quitté l’organisation du Tour, Le Pays pose des questions: 

«N’ont-ils pas eu une visibilité à la hauteur de leur investissement? Se sont-ils rendu compte d’une mauvaise gestion des fonds qu’ils injectent?»

Et de conclure:

«En tous cas, faites quelque chose pour que le Tour du Faso garde son maillot jaune parmi les autres tours qui arrivent et veulent le dépasser».

Lu sur Le Pays

A lire aussi

Le cyclisme africain dans la roue de Chris Froome

Compaoré, nouveau dinosaure africain

Koudougou, la ville qui peut faire exploser le Burkina Faso

A Ouaga, les deux roues ne font plus la loi