SlateAfrique

mis à jour le

Devenir français, ce n'est pas si compliqué

Encore une bonne nouvelle pour les immigrés de France. Le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls a annoncé un assouplissement des critères pour obtenir la nationalité française. En visite dans la région de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, le ministre a annoncé la suppression des critères d’acquisition de la nationalité les «plus discriminatoires», a indiqué 20 minutes.

Une telle mesure permettrait selon le ministre de l’Intérieur de «retrouver le rythme» d’antan, et d’accroitre le nombre de personnes qui pourront acquérir la nationalité, en chute libre ces dernières années.

 «L’urgence tout d’abord: redresser la courbe du nombre de naturalisations, en revenant sur les critères les plus discriminants qui sont à l'origine de près de 70% des refus», a-t-il dit.

100.000 naturalisations par an, annonce la circulaire du ministère de l’Intérieur publiée ce 18 octobre. Critiquant la politique de son prédécesseur, il a indiqué que Claude Guéant avait entrainé à partir de  février 2011, une baisse considérable de 45% du nombre de naturalisations entre 2011 et 2012.

Première mesure annoncée par Manuel Valls: la suppression immédiate des questionnaires à choix multiples (QCM) qui visent à vérifier les connaissances des candidats sur la culture française.

Par ailleurs Manuel Valls a souligné: «Je refuse l'idée que seuls les détenteurs d'un CDI puissent devenir français».

Le ministre de l’Intérieur qui assure avoir une parfaite «maîtrise» de l’immigration et des «parcours d'intégration réussis», indique toutefois ne «pas avoir d'objectif chiffré», mais vouloir «retrouver le rythme d'avant».

Eric Ciotti, député UMP, a réagi à la suite des déclarations de Manuel Valls en indiquant que «ne peut pas être français qui veut».

«La nationalité française doit se mériter et doit supposer un certain effort en ce qui concerne l'assimilation de l'histoire, de la culture et de la langue françaises», a-t-il argumenté.

En 2009, la France figurait en 3e position des pays européens enregistrant le plus grand nombre d’acquisitions de nationalité, derrière le Royaume-Uni et devant l'Allemagne selon une étude du ministère de l'Intérieur.

Lu sur 20 minutes

A lire aussi

Immigration: ce que Manuel Valls veut changer

L’immigration est une chance pour la France!

Lettre de Dakar à Monsieur le ministre français de l'Intérieur