SlateAfrique

mis à jour le

Mali - Une réunion internationale pour une action militaire

Comment va-t-on intervenir au Nord-Mali?

C’est la question à laquelle une réunion internationale convoquée à Bamako, la capitale du Mali, ce 19 octobre devra tenter de répondre, a indiqué le Journal du Mali avec l'Agence de Presse Africaine.

Cette réunion internationale à Bamako planche sur la question d'une intervention militaire dans le Nord-Mali. «La crise au Mali appelle des réponses urgentes» avait ainsi estimé le ministère des Affaires étrangères français, cité par l’AFP le 18 octobre.

L’Union Africaine, l'ONU, l’Union Européenne, le Mali, la France, la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et d’autres institutions régionales, internationales ou occidentales se retrouveront donc pour tenter d’«identifier des solutions», a rapporté le Journal du Mali d’après les mots du gouvernement malien.

Un premier pas vers l’envoi de troupes armées dans les territoires du Nord-Mali, passés sous contrôle des djihadistes depuis le mois d’avril.

Une résolution de l’ONU avait en effet été adoptée le 12 octobre, autorisant la Cédéao à intervenir militairement au Mali, et la pressant à proposer sous 45 jours un plan d’action rigoureux et cohérent.

Mais pour l’instant, peu d’informations circulent encore quant aux modalités d’action envisagées par la Cédéao. On sait seulement que 3.300 hommes armés devraient être déployés par l’organisation ouest-africaine, et la réunion du 19 octobre servira en partie à le préciser.

A l'AFP, le chargé de mission à la présidence du Mali, Moussa Diakité, a résumé l'objectif de la réunion:

«Il s'agira pour nous, Maliens, pour les partenaires de la communauté internationale, d'accorder nos violons pour bouter hors de chez nous les terroristes

Lu sur Journal du Mali, APA, AFP

A lire aussi

Nord-Mali: Pourquoi l'intervention militaire se fait attendre

Pourquoi les Maliens ont raison d'avoir peur

Mali: La société civile libère la parole

Le Mali a vraiment perdu la tête