SlateAfrique

mis à jour le

RDC - Le M23, une rébellion télécommandée de l'extérieur

Un nouveau rapport de l'ONU accuse le Rwanda de continuer de soutenir les rebelles du M23 dans l’est de la RDC. L’information a été fournie par l’agence Reuters qui a obtenu une copie du document qui sera rendu public en novembre, rapporte BBC Afrique.

Un premier rapport de l'ONU avait déjà été publié en juin sur ce sujet.

Selon le nouveau rapport de 44 pages, «le M23 a été soutenu par le Rwanda et l'Ouganda.»

«Il indique aussi que Kigali a fourni au groupe des armes lourdes et intensifié le recrutement de la milice, ce qui suppose que la chaîne de commandement du M23 est de facto en contact avec le ministre rwandais de la défense», commente la BBC

Les armées des deux pays auraient aidé ce mouvement à étendre son contrôle sur le territoire. Mais le Rwanda comme l’Ouganda nient les accusations.

L’ONU accuse le général James Kabarebe, le ministre rwandais de la Défense, de commander effectivement le groupe armé qui combat l’armée congolaise dans l’est de la République démocratique du Congo depuis avril dernier.

Selon la BBC, Kigali soutient les mouvements armés dans l’est de la RDC depuis vingt ans. C’est un moyen de lutte contre les rebelles hutus qui ont fui le Rwanda après le génocide de 1994.

Certains estiment que le Rwanda utilise la rébellion pour contrôler la région riche en minéraux.

Les Etats-Unis et certains pays européens ont suspendu leur aide au Rwanda à cause de cette violence.

Lu sur BBC Afrique

A lire aussi

La RDC, un pays rogné par ses voisins

Le Congo-Kinshasa n'a jamais été une priorité pour Obama

RDC: le M23, vraie rébellion ou poudre aux yeux?