SlateAfrique

mis à jour le

Mozambique - Les rats géants de Gambie, ces super-agents anti-tuberculose

Plus efficaces et plus forts que les labos, les rats de Gambie semblent plus fiables pour détecter la tuberculose, rapporte le site français Maxisciences.

C’est pourquoi une ONG belge Apopo a pris l’initiative d’entraîner ces rats, qui peuvent avoir la taille d’un chat, à sentir la maladie. Ces animaux sont en effet réputés pour leur exceptionnel sens de l'odorat.

Après leur contribution au déminage, ces rats géants vont donc aider les services de santé mozambicains à dépister le bacille de Koch (la bactérie responsable de la tuberculose), à la suite du succès d'une opération similaire en Tanzanie

«Nous avons eu une demande de la première dame du Mozambique, Maria Da Luz Dai Guebuza, et du ministre de la Santé qui ont voulu reproduire nos résultats», a indiqué Tess Tewelde, responsable de l'Apopo pour le Mozambique.

L'ONG belge a déjà entamé la construction d'un laboratoire à Maputo, la capitale du pays, où ils seront entraînés à renifler des échantillons de crachats humains, parmi lesquels ils devront déceler la bactérie de la tuberculose, une maladie souvent associée au virus du sida.

Ils peuvent reconnaître la tuberculose en moins d'une heure, quand il faut une semaine a un laboratoire pour faire des analyses. «C'est beaucoup moins cher et beaucoup plus rapide. Nos rats peuvent analyser 400 échantillons en 30 minutes», explique Tess Tewelde, responsable d'Apopo pour le Mozambique. Les premiers devraient être opérationnels d'ici la fin de l'année.

En outre, un récent test, destiné à évaluer leur efficacité en Tanzanie, a montré que, sur 910 échantillons venus de 456 patients, dix rats avaient trouvé 67% de tuberculeux, et les laboratoires seulement 48% d'entre eux au microscope. Les tests ont été publiés dans «The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene». 

Lu sur Apopo, Maxisciences

A lire aussi

Comment le Mozambique se débarasse de ses mines?

A l'école africaine des rats démineurs