SlateAfrique

mis à jour le

Kenya - Les sécessionnistes du sud-est veulent dicter leur loi

La tension monte au Kenya, à l’approche des élections générales prévues en mars 2013.

Ainsi, un élu local vient d’être tué dans une attaque dans la ville côtière de Kwale, selon des déclarations de la police rapportées, le 15 octobre, par le site de la BBC.

Ce meurtre survient après l’arrestation du responsable du mouvement sécessionniste Mombasa Republican Council (sud-est du Kenya), Oscar Mwamnuadzi. Et, selon le chef de la police locale, cet élu aurait justement été victime d’une «vengeance de la part des militants du MRC».

Le Daily Nation kényan fait d’ailleurs savoir que le MRC considérait la victime comme «un traître».

Le site de la BBC ajoute que plus de 100 personnes ont trouvé la mort depuis le mois d’août dans des conflits ethniques dans le sud-est du Kenya.

Toute cette violence serait due à des opérations lancées par la police à l’encontre des militants du MRC soupçonnés de perturber le calendrier scolaire.

Le MRC dont les activités ont été déclarées illégales en 2010 veut profiter des prochaines échéances électorales pour dénoncer la marginalisation dont sont victimes, selon lui, les populations des régions côtières su sud-est kényan

Lu sur BBC

 

A lire aussi

Kenya: qui se cache derrière les meurtres de Mombasa?

Kenya: Les shebabs adoptent la méthode Boko Haram

Quand la CPI veut faire jurisprudence au Kenya