SlateAfrique

mis à jour le

Comment est mort le mentor de Mohamed Merah

Moez Garsallaoui, célèbre djihadiste belgo-tunisien et mentor supposé de Mohamed Merah (le tueur de Toulouse et Montauban), serait mort dans une attaque de drones américains au nord-ouest du Pakistan, ont rapporté le site belge SudInfo et  AFP.

Une information confirmée par les proches du militant islamiste.

Le quotidien suisse Le Temps a indiqué pour sa part que Moez Garsallaoui, qui résidait dans le canton de Fribourg en Suisse, était devenu cadre d’al-Qaida au Waziristan dans les zones tribales du nord-ouest pakistanais, considérées comme un véritable «sanctuaire pour les talibans et des groupes alliés à al-Qaida», d’après l’AFP.

Le GCAT (Genova Center and Analysis of Terrorism), un organisme suisse de lutte antiterroriste, a expliqué selon Le Temps qu’une frappe de drones aurait emporté le célèbre djihadiste, et que, conformément à leurs coutumes, des militants de sa mouvance auraient rapidement emporté les corps des victimes.

Etabli en Suisse en 1997, Moez Garsallaoui était né en 1968 en Tunisie, qu’il avait quittée en qualité de réfugié.

Spécialiste en informatique, il est devenu rapidement propagandiste d’al-Qaida sur Internet, avant d’épouser «la veuve noire» Malika El-Aroud, précédemment mariée à l’un des assassins du commandant Massoud en 2001.

L’AFP a d’ailleurs précisé que le couple avait été condamné en France, Belgique et en Suisse pour avoir incité à la violence sur internet et avoir recruté des combattants en Europe.

Le Temps a expliqué qu’il s’était installé au Pakistan en 2007, où il avait expliqué lui-même qu’il «combattait les forces de l’OTAN aux côtés de (ses) frères les Talibans».

Lu sur Le Temps, Sudinfo, Le Monde

 

A lire aussi

Pourquoi les djihadistes s'appellent tous Ansar al-charia

La sodomie pour le djihad, une pratique halal?

Tunisie: Rached Ghannouchi tombe le masque

Islamisme: l’étrange jeu américain en Tunisie