SlateAfrique

mis à jour le

Comment Twitter est devenu une tribune antisémite

Y a-t-il un antisémitisme 2.0, véhiculé par les réseaux sociaux?

C’est la question qu’a récemment posée le site Jewpop, après avoir recueilli des dizaines de tweets racistes envoyés sous le hashtag #Unbonjuif.

Les internautes y étaient en effet invités à définir ce qu’était pour eux «un bon juif».

Le festival de phrases antisémites déclenché par ce hashtag a choqué plus d’un utilisateur de Twitter, rappelle le blog de la journaliste Sophie Gourion Tout à l’égo, bien que le sujet soit tout même arrivé en troisième position des sujets les plus twittés le10 octobre, selon le site Jewpop.

Ce dernier analyse le phénomène avant tout par une question d’ordre générationnel:

il s’agirait ainsi selon Jewpop d’«une génération baignant dans une extrême confusion mentale, pour qui le droit de se moquer de tous —avec un humour supposé— permet d’afficher l’antisémitisme le plus nauséabond, avec pour dénominateur commun le sentiment bien réel d’une injuste "domination juive", politique, sociale et financière».

Sophie Gourion explique qu’elle a, après avoir eu vent de l’existence du hashtag, «immédiatement contacté le compte de Twitter France en insérant le lien vers Jewpop».

L’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) a pour sa part prévenu qu’elle «envisage de porter plainte et demande à Twitter de prendre ses responsabilités face à la diffusion sur son réseau de messages incitants à la haine», a rapporté le site Jewpop.

Le site rappelle toutefois qu’une procédure contre Twitter ou ses utilisateurs semble extrêmement compliquée.

«Difficile donc de faire peser une quelconque responsabilité sur Twitter, réseau social sur lequel l’expression se veut beaucoup plus libre que chez son concurrent Facebook. Twitter est en effet réputé pour la grande liberté qui y règne, notamment la possibilité de publier des images à caractère "sexuel"».

Lu sur Jewpop, Tout à l'égo

A lire aussi 

Le calvaire des noirs (et des chrétiens) en Algérie

L'exode des juifs marocains, une histoire taboue qui sort de l'oubli

Comment McDo reconnaît-il les non-musulmans?

Rokhaya Diallo, nouvelle bête noire des racistes