SlateAfrique

mis à jour le

RDC - Ces jeunes de la ville qui retournent cultiver les terres de leurs villages

C'est un phénomène pour le moins surprenant qui touche Beni, une ville du nord-est de la République démocratique du Congo. L’exode urbain se répand comme une traînée de poudre auprès des jeunes, explique le site Syfia Grands Lacs, le 12 octobre.

Avec le retour de la sécurité dans certaines agglomérations des jeunes ruraux qui avaient fui dans les centres urbains notamment à Oicha, Beni et Butembo, retournent dans les villages pour se lancer dans l’agriculture.

Mais la sécurité n'est pas l'unique raison. Une nouvelle politique agricole initiée par les paysans par l’utilisation de techniques agricoles modernes ont facilité ce retour.

Certains villages du territoire de Beni ont d'ailleurs vite grossi durant les deux dernières années.

«C’est une véritable migration de la ville vers les campagnes. C’est intéressant qu’ils soient nombreux à faire les champs», apprécie Bozzi Sindiwako, chef de collectivité de Rwenzori.

Cette localité située sur la frontière entre l’Ouganda et la République démocratique du Congo, voient de nombreux jeunes posséder à présent des champs de papayers, manioc, paddy, bananes…

Reddy Muhila, 26 ans, est l’un de ses jeunes qui a tenté l’aventure agricole. Il détient à présent un vaste champ dans lequel il a planté du riz, maïs, manioc et quelques tiges de papaïnes.

«Tout a changé dans ma vie. Avant j’étais obsédé par l’idée de repartir mais maintenant, je gère une boutique à moi. Je gagne de 46 à 54 euros par sac de riz et je paie facilement les soins médicaux de mes enfants. J’ai même construit une maison en dur à côté de mon champ», confit-t-il à Syfia Grands Lacs.

C’est grâce à des associations paysannes que ces jeunes arrivent à concrétiser leurs projets. Celles-ci les encadrent et leurs apprennent les rudiments de l’agriculture. Ces associations acquièrent d’anciens champs et les mettent à la disposition des nouveaux occupants. 

Lu sur Syfia Grands Lacs

A lire aussi

Tribune: Inventer une agriculture «écologiquement intensive»

Du grain à moudre pour développer l'agriculture africaine

Pourquoi l'Afrique n'arrive pas à enrayer la famine