SlateAfrique

mis à jour le

Ouganda - Le cinquantenaire de l'indépendance ne fait pas que des heureux

Le cinquantenaire de l’indépendance de l'Ouganda, célébré le 9 octobre, «ne sera pas fêté par tous» a titré le 8 octobre RNW Africa.

Alors que la capitale Kampala a été décorée pour recevoir les 15 chefs d'Etat invités et qu’un stade a été construit pour l’occasion, une partie des Ougandais vit avec une certaine amertume l’anniversaire de l’indépendance nationale, a indiqué le site de la radio néerlandaise.

«Qu'y a-t-il à célébrer? Notre pays n’a pas d'emplois. J’en cherche depuis des années, mais je n'arrive pas à trouver de travail» a témoigné un trentenaire, interrogé par la journaliste Arne Doornebal.

Si la croissance économique du pays, plutôt bonne, s’élevait à 4% en 2011, il semble que «tout le monde n’en bénéficie pas» a précisé la journaliste néerlandaise.

«Le pays a du mal à faire face à une croissance démographique de 1,2 million de personnes chaque année, causant un grave problème d'écoles, de centres de santé et des possibilités d'emploi» selon elle.

Une inflation galopante a aussi posé de nombreux problèmes aux populations les plus exposées, d’après RNW Africa.

Outre l’environnement économique, c’est la personnalité même du président Yoweri Museveni qui est critiquée: depuis 26 années au pouvoir, celui-ci a suscité de nombreuses polémiques, bien qu’il ait installé en Ouganda une certaine stabilité politique.

«Je remercie Museveni pour la stabilité qu'il a apporté. Aujourd'hui, nous pouvons vivre sans crainte» a expliqué Kawalya, un chauffeur de taxi interrogé par la journaliste. Mais tout le monde ne pense pas comme lui, et les vagues d’arrestations qui ont précédé la célébration du cinquantenaire n'auront pas arrangé les choses.

Parmi les personnes interpellées, l’opposant Kizza Besigye arrêté le 4 octobre pour avoir bravé l’interdiction temporaire de manifester avant le jubilé. L’opposition a d’ailleurs prévenu qu’elle refusait de participer à la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance.

Lu sur Radio Netherlands Worldwide Africa

A lire aussi

Ouganda: les bons conseils de Museveni pour éviter l'Ebola

L'armée invisible ougandaise qui a combattu en Irak

Tout ce qu'on ne vous a pas dit sur Joseph Kony

Jacques Attali: Pour ou contre «Kony 2012»?