SlateAfrique

mis à jour le

Tous pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe

Comment rassembler des internautes autour d’une même cause, celle des femmes dans le monde arabe?

Réponse: créer un compte Facebook comme intitulé «The uprising of women in the Arab world» ou «Le soulèvement des femmes dans le monde arabe». Il réunit des photographies de femmes et d’hommes qui soutiennent l’idée d’une émancipation des femmes dans la région.

Une initiative virtuelle qui plait et qui prend de l’ampleur sur Facebook.

Yalda Younes et Diala Haidar du Liban, Farah Barqawi de Palestine et Saly Zohney d'Egypte, les administratrices de la page ont lancé cette campagne le 1er octobre 2012.

Elle s’intitule: «Je suis pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe parce que ...» laissant aux internautes le choix de terminer la phrase.

«Ce message est adressé à tout monde, quelque soit son genre, sa nationalité ou sa religion. Le but de cette initiative est de mettre en exergue le racisme dont souffre la femme dans le monde arabe, sur le plan social, économique et politique», ajoute le site tunisien Tekiano.

Sur chaque photo postée, on voit un homme ou une femme qui porte une feuille sur laquelle est écrit un slogan en arabe ou en anglais.

«Je suis pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe, car à côté de chaque grand homme il y a une femme», lit-on sur la pancarte de Nour originaire du Liban.

«Je suis pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe, car elle est la partenaire de l'homme dans la société, tout comme elle peut être son partenaire au lit», a écrit Rabih, un jeune Yéménite.

Les femmes comme les hommes s’expriment à visage découvert pour exprimer leur volonté de voir arriver un nouveau statut de la femme dans le monde arabe, dans la droite ligne des espérances politiques nées du printemps arabe.

Pour les instigatrices de la campagne Facebook, «c'est aux femmes maintenant de prendre leurs destins en main, d'arracher leurs droits et renverser ce machisme qui fait du père, du frère ou du fils, un dictateur au sein même du foyer familial.»

Chacun est appelé à participer à la campagne. Il suffit d’un bout de papier et d’un stylo. Un changement de mentalité commencera peut-être par cette campagne. C'est ce que croit Nadia, originaire d’Algérie, qui écrit:

«Je suis pour le soulèvement des femmes dans le monde arabe car je veux que ma fille sois fière d'être une femme dans son pays.»

Lu sur Tekiano et Facebook

A lire aussi

Maroc: le combat des femmes

Algérie - Les femmes ont aussi le droit d'aller au café ( VIDEO)