SlateAfrique

mis à jour le

Rwanda - Les services de renseignement accusés de torture

Un rapport d’Amnesty International dénonce ouvertement les services de renseignement rwandais communément appelés J2. L’ONG les accuse d’avoir détenu illégalement des dizaines de personnes entre le mois de mars 2010 et juin 2012, et d’en avoir torturé certains.

Des camps militaires ainsi que d’autres lieux de la capitale Kigali auraient donc servi à maintenir en détention des civils: 45 cas d’enfermement illégal, et 18 de torture ont été répertoriés par l'organisation, qui estime pour autant que «le nombre réel de personnes détenues qui se trouvaient en danger de torture (…) est bien supérieur au nombre de cas répertoriés» dans le rapport.

«Passages à tabac», «décharges électriques»  ou «privations sensorielles» ont été recensés par l’ONG, qui a insisté sur le rôle des forces de sécurité rwandaises dans ces exactions.

«Le bilan de l'armée rwandaise en matière de droits humains est examiné avec une attention croissante à l'étranger, mais les cas de détention illégale et de torture de civils qui lui sont imputés sont entourés de secret» a déclaré Sarah Jackson, directrice adjointe par intérim du programme Afrique d'Amnesty International.

La majorité des personnes détenues avaient été arrêtées à la suite des attentats à la grenade à Kigali en février 2010. Ils avaient alors été attribués aux Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), un groupe rebelle armé et basé en RDC.

Les arrestations opérées par les services de renseignement rwandais, avec l’appui de l’armée et parfois même de la police, ont souvent été faites de façon arbitraire, souligne le rapport d’Amnesty International.

Pour sa part, le procureur général adjoint du Rwanda a estimé qu’«il n'y a pas de torture dans notre pays et (que) nous ne pouvons pas enquêter sur une fausse allégation» selon le site de l’organisation.

Lu sur Amnesty International

A lire aussi

Le sport, clé de la réconciliation au Rwanda

Et si l'Occident était en train de lâcher Kagame?

Rwanda: Carton jaune pour Kagame

Jali, une pépite de folk entre Belgique et Rwanda