mis à jour le

RDC: Tshisekedi affirme son autorité devant les gouverneurs pro-Kabila

Le président congolais Félix Tshisekedi a exigé lundi un "comportement exemplaire" des nouveaux gouverneurs de province, en majorité des proches de l'ancien président Joseph Kabila, en les mettant en garde contre la "corruption" et les "tracasseries" qui minent la République démocratique du Congo.

"Avant toute chose, je voudrais vous rappeler que vous êtes les dignes représentants du président de la République dans vos provinces respectives. Cela vous oblige d'adopter, dans la gestion de vos entités respectives, un comportement exemplaire", a déclaré le nouveau président congolais à l'ouverture d'un séminaire à l'intention des 23 gouverneurs élus en mars (sur 26 provinces au total).

"Ceci veut dire aussi que vous avez l'obligation d'élaborer vos programmes (...) en intégrant ma vision qui vise le développement intégral de notre pays", a insisté le chef de l'Etat devant les gouverneurs, dont une majorité est issue de la coalition politique pro-Kabila Front commun pour le Congo (FCC).

"Je combattrai avec la dernière énergie la corruption, le détournement de denier public, le tribalisme, le népotisme, la concussion, le clientélisme, l'incivisme...", a prévenu M. Tshisekedi.

De retour de plusieurs déplacements en province, il s'est déclaré "choqué par les tracasseries administratives, policières et militaires auxquelles fait face à la population".

Il a souhaité passer avec les gouverneurs un "contrat-programme" pour "évaluer les performances de chacun de vous" et "bien sanctionner votre gouvernance après chaque évaluation trimestrielle".

M. Tshisekedi a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre, un résultat contesté par l'autre candidat de l'opposition Martin Fayulu. 

Il a passé un accord de coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila, dont la coalition politique a gardé le contrôle de toutes les autres institutions (majorité à l'Assemblée nationale, au Sénat, dans les assemblées provinciales, à la tête des gouvernorats provinciaux).

Investi le 24 janvier, M. Tshisekedi n'a toujours pas nommé de Premier ministre. Il a rencontré deux fois son prédécesseur Joseph Kabila.

Les gouverneurs FCC avaient été reçus par Joseph Kabila le 1er mai.

AFP

Ses derniers articles: Bissau: l'ex-Premier ministre Pereira candidat du parti majoritaire  Sénégal: décès du ministre Amath Dansokho, ex-figure majeure de l'opposition  Tunisie: Nabil Karoui, figure controversée des médias 

autorité

AFP

L'UA suspend le Soudan jusqu'

L'UA suspend le Soudan jusqu'

AFP

Soudan: les chefs de la contestation veulent créer une autorité civile

Soudan: les chefs de la contestation veulent créer une autorité civile

AFP

Zimbabwe: le président Mnangagwa veut consolider son autorité sur le parti au pouvoir

Zimbabwe: le président Mnangagwa veut consolider son autorité sur le parti au pouvoir

Gouverneurs

AFP

Burkina: le président kaboré limoge les gouverneurs des régions en proie aux attaques jihadistes

Burkina: le président kaboré limoge les gouverneurs des régions en proie aux attaques jihadistes

AFP

Les Nigérians revotent pour élire des gouverneurs et assemblées régionales

Les Nigérians revotent pour élire des gouverneurs et assemblées régionales

AFP

Nigeria: les gouverneurs rejettent l'accord de 72 euros de salaire minimum

Nigeria: les gouverneurs rejettent l'accord de 72 euros de salaire minimum

Tshisekedi

AFP

RDC: Tshisekedi en croisade contre la corruption

RDC: Tshisekedi en croisade contre la corruption

AFP

RDC: le président Tshisekedi en Ituri auprès des déplacés

RDC: le président Tshisekedi en Ituri auprès des déplacés

AFP

RDC: Tshisekedi durcit le ton envers ses ex-alliés de l'opposition

RDC: Tshisekedi durcit le ton envers ses ex-alliés de l'opposition