SlateAfrique

mis à jour le

Nigeria - Des hippopotames et crocodiles qui s'invitent à la maison

«Il y a un hippopotame chez moi», a raconté Wuese Jirake à BBC, le 3 octobre. Cet habitant de l’Etat de Benue dans le centre du Nigeria a découvert l’animal quand il est revenu chez lui. «J’espère qu’il quittera bientôt ma maison», a-t-il déclaré.

Et il n’est pas étonnant de faire ce type de rencontre en ce moment à Benue. De nombreux sinistrés ont croisé des hippopotames, des serpents ou bien encore des crocodiles dans leurs maisons. Comment ces animaux ont-ils atterri chez eux? C’est les inondations de la saison des pluies qui les ont apportés.

Des centaines de Nigérians ont été déplacés à cause des importantes inondations qui ravagent le pays depuis septembre dernier. Ce sont les plus violentes de ces dernières décennies, rappelle BBC. Elles ont d’ailleurs fait des centaines de morts et détruit de nombreuses terres cultivées et poussées par la même occasion ces animaux sauvages à se retrouver dans les domiciles inondés.

«Ils envahissent les villages du centre du Nigeria suite aux inondations», ont témoigné de nombreux habitants de la région.

D’autres villes telles que Makurdi, Agatu, Logo ou encore Adoka subissent le même sort.

«Il est dangereux pour les familles de retourner chez eux tant que la situation n’est pas résolue. Il y a des crocodiles, des serpents et d’autres animaux encore plus dangereux qui occupent des maisons», a averti Abdussalam Muhammad, coordinateur de la sécurité. Il conseille aux habitants de suivre les instructions.

Les services de sauvetage affirment que les animaux sont venus du Cameroun voisin où un barrage a été rompu. Les autorités demandent aux habitants d’attendre que les eaux aient baissé avant de retourner dans leur maison. 

Lu sur BBC

A lire aussi

Pourquoi l'Afrique a si souvent les pieds dans l'eau

Inondations, une saison en enfer

Le Nigeria peut-il disparaître?