SlateAfrique

mis à jour le

Pour la première fois, un noir gagne le Pop Idol sud-africain (VIDÉO)

Un jeu de téléréalité sud-africain, inspiré de la célèbre émission britannique Pop Idol, a consacré pour la première fois la victoire d’un chanteur noir, a indiqué le Mail and Guardian.

Depuis huit saisons que Idols South Africa existe, jamais un artiste noir n’avait gagné le fameux concours. Depuis le 2 octobre, c'est chose faite: Khaya Mthethwa, jeune homme de 25 ans, a été élu «nouvelle star» du pays.

Pour le Mail&Guardian, cette victoire constitue une petite révolution en Afrique du Sud. Jusqu’à présent, en effet, Idols South Africa semblait largement refléter le malaise d'une société encore divisée racialement, peinant à cicatriser des blessures dues à 43 années d'apartheid.

Certains métis avaient tout de même pu remporter le jeu télévisé auparavant. Toutefois, ces derniers sont souvent considérés différemment des noirs sud-africains, et sont distingués de la majorité culturelle du pays, ajoute encore le quotidien sud-africain.

«L’émission Idols est devenue un test culturel décisif 18 ans après la fin de l'apartheid. Les téléspectateurs ont apparemment toujours tendance à voter selon des critères raciaux» a expliqué le Mail&Guardian.

Les blancs ne représentent qu’une personne sur dix en Afrique du Sud, mais la chaîne de télévision diffusant l'émission de divertissement étant payante, le programme est principalement regardé par les classes moyennes, majoritairement blanches.

Après avoir été de nombreuses fois obligée de se défendre contre des accusations de fraude ou de racisme, la chaîne M-Net semble avoir senti le vent tourner. Ainsi, le Mail&Guardian pense qu'une forte mobilisation des fans de Mthethwa aura permis au chanteur de Durban de remporter la victoire.

Khaya Mthethwa lors d'un passage dans l'émission Idols South Africa, pour une reprise de la chanson Super Bass de NickI Minaj

 

Lu sur The Mail and Guardian

 

A lire aussi

L'Afrique du Sud ne se relèvera peut-être pas du massacre de Marikana

L'Afrique du Sud malade de sa société inégalitaire

L'avenir de Jacob Zuma incertain, après le massacre de Marikana

Afrique du Sud: Pourquoi tant de violence à Marikana?