SlateAfrique

mis à jour le

Nord-Mali - Les Etats-Unis réfléchissent à l'utilisation de drones contre Aqmi

Les Etats-Unis participeront-ils à une intervention militaire au Nord-Mali, sous la coupe des factions islamistes depuis le mois d’avril 2012?

Le Washington Post semble avancer le 2 octobre des éléments déterminants dans la compréhension de la stratégie américaine vis-à-vis d’al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi).

Jusqu’ici assez prudents officiellement, les Etats-Unis se sont en fait réunis plusieurs fois depuis quelques mois dans le secret le plus total pour évaluer la situation au Nord-Mali, et se préparer à une action unilatérale contre Aqmi, ont expliqué des officiels américains au quotidien.

L’assassinat d’un diplomate américain à Benghazi semble aussi avoir poussé les Etats-Unis à s’interroger sur la réelle menace que représente Aqmi pour eux. Avec «une plus grande liberté de manœuvre, les terroristes cherchent à étendre leur portée et leurs réseaux dans plusieurs directions» et constituent «une menace pour toute la région et pour le monde» a déclaré Hillary Clinton.

Les Etats-Unis auraient ainsi lancé une série de missions clandestines de renseignement, et auraient même mobilisé des avions civils pour effectuer des vols de surveillance et d’interception de communications dans le Sahel.

Selon le Washington Post, la question du «devons-nous, ne devons-nous pas» utiliser les drones a été en outre largement posée aux Etats-Unis.

A la manière des 33 attaques ciblées qui avaient été conduites au Yémen par des drones américains pour mettre à mal Al Qaïda pour la Péninsule Arabique (Aqap), les Etats-Unis pourraient imaginer de diriger des attaques de drones sur Aqmi.

Cette hypothèse paraît pourtant peu envisageable pour le moment, selon le Washington Post, la base de drones la plus proche du Mali sur le continent étant actuellement en Ethiopie. Il semblerait donc que les Etats-Unis se dirigent vers une action similaire à celle qu’ils conduisent en Somalie: renseignement et appui de troupes africaines au sol.

Lu sur The Washington Post

A lire aussi

Une guerre des drones pour éteindre l'incendie islamiste

Guêpier malien, la vengeance de Kadhafi

Mali: Et si l’on s'inspirait de la Somalie?

Pourquoi l'Algérie ne veut pas intervenir au Sahel